APPLESEED ALPHA DE SHINJI ARAMAKI ET STEVEN FOSTER

Résultat de recherche d'images pour "appleseed alpha movie poster"

Last but not least, je termine mes chroniques des films Appleseed avec le dernier en date et probablement le meilleur des trois, même si l’on est toujours à des années-lumières des OAV originales de Kazuyoshi Katayama en 1988

Abandonnant enfin le cel-shading (par moments très laid) des précédents  films (Appleseed en 2004 et Appleseed Ex Machina en 2007), Appleseed Alpha, toujours réalisé par le même réalisateur (avec un assistant, co-production américaine oblige), joue cette fois la carte de la 3D ultra-réaliste.

Recommençant à zéro sans se préoccuper des films précédents, Appleseed Alpha raconte une nouvelle origine au légendaire duo constitué par Deunan et le cyborg Briareos, les balançant au travers des ruines d’un New York distopique à la recherche de la mythique cité d’Olympus.

Plus militaire que jamais, la saga perd encore un peu plus de son humour dans ce dernier opus, évitant également les scènes redondantes de société (ce qui n’est pas un mal, tellement il est pénible de regarder des gens causer en soirée) pour privilégier l’action et les scènes de destruction massive.

Bien que le résultat final (faisant penser aux films Final Fantasy par instants) ressemble parfois à une splendide cinématique PS4, cela n’enlève rien à la qualité de son exécution. L’histoire, bien que classique et très carrée, s’avère efficace et somme toute bien supérieure aux tentatives maladroites des deux précédents films de singer Ghost in the Shell ou encore Patlabor.

Pour l’avenir de la franchise, je souhaiterai simplement que cette approche clinique d’Appleseed laisse un jour la place à quelque chose de plus léger et divertissant (comme les mangas originaux de Masamune Shirow), Deunan et Briareos ne s’avérant pas très passionnants en héros sérieux et tourmentés. Et même, on pourrait très bien exploiter le tout dans un environnement un peu plus coloré, Alpha apparaissant un peu trop comme une volonté de partir à l’opposé des films précédents, alors qu’il aurait simplement suffit de corriger quelques erreurs.

http://www.shirowledge.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s