TOP 100 SAD POP INC. NO.58: NINE INCH NAILS  »THE FRAGILE » (1999)

058

 

Ce troisième effort studio de NIN (le premier contenant des contributions écrites majeurs de ses autres musiciens) aura demandé deux ans d’enregistrement, se justifiant par le fait que c’est un double-album, comportant pas moins de 23 titres répartis sur 103 minutes. Un projet ambitieux qui marque également le premier numéro 1 du groupe aux Etats-Unis.

Annoncé quelques mois plus tôt par le lourd et anti-commercial  »The Day the World Went Away », ce double album ne révélera son véritable visage qu’avec le single et la vidéo de  »We’re in This Together », montrant un monde désespéré car arrivé au bout de son chemin. Troisième single,  »Into the Void » terminera d’asseoir la suprématie du projet de Trent Reznor, tant musicalement que visuellement.

Rempli d’instrumentaux passionnants ( »The Frail »,  »Just Like You Imagined » ou encore le somptueux  »La Mer »), le premier cd n’en est pas moins secoué par de fréquents éclats de rage comme NIN en a le secret, à l’image de l’introductif  »Somewhat Damaged », le disque se terminant sur le très immersif  »The Great Below ».

Contenant trois instrumentaux supplémentaires (avec le final  »Ripe (With Decay) ») aux quatre du premier disque, le second est principalement un écrin au monstrueux  »Starfuckers Inc. », un faux single, jamais sortit autrement que sous la forme d’une titre promotionnel et dont la vidéo sulfureuse, marqua la réconciliation de Reznor avec un certain Brian Warner, plus connu sous l’alias de Marilyn Manson et donnant de sa personne dans la fameuse vidéo (réalisée par ses soins et ceux de Robert Hales), véritable règlement de comptes en forme de jeux de massacre au cœur d’une sordide fête foraine semblant toute droite sortie d’un cauchemar de David Lynch.

Au final, un disque infernal, balisant le large spectre d’un groupe désormais intouchable et dont le leader Maximo ne pas tarder à devenir l’une des figures incontournables du siècle à venir, chacune de ses productions ou collaborations étant désormais attendues comme des cadeaux divins. Ou infernaux, c’est selon.

 

http://www.nin.com

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s