BRETT EWINS

Brett-Ewins-2011

 

Natif de Hammersmith, y ayant vu le jour en 1955, le plus punk des dessinateurs anglais aura connu une carrière rythmée et sans faux pas, demeurant fidèle à sa passion et n’acceptant aucun compromis.

Diplômé en art conceptuel au Goldsmiths College de Londres en 1977, il y rencontrera son ami et scénariste Peter Milligan. La même année, il commence sa longue collaboration avec l’anthologie 2000 AD, d’abord aux couvertures, ensuite aux strips, dessinant rapidement Judge Dredd, puis ABC Warriors, Rogue Trooper, Judge Anderson et, surtout, Bad Company, son titre le plus personnel.

C’est en 1984 qu’il signe son premier travail américain, dessinant Strange Days chez Eclipse, aux côtés de son ami artiste Brendan McCarthy, le tout scénarisé par Peter Milligan. Avec ce dernier, il récidivera l’année suivante pour The Johnny Nemo Magazine.

Fondateur en 1988 de Deadline Magazine en compagnie du dessinateur Steve Dillon, il permettra au monde de connaître la création d’Alan Martin et Jamie Hewlett: Tank Girl!

Quelques mois plus tôt, il goûte brièvement à Swamp Thing et Hellblazer chez DC. Appréciant la compagnie de ses compatriotes britanniques, il signera en 1989 la mini-série criminelle Skreemer, toujours avec Milligan et Dillon. Elle sera rééditée des années plus tard par le label Vertigo.

Entre 1991 et 1992, il participera à la brève version américaine de son magazine, Deadline USA, publié par Dark Horse Comic.

Victime d’une dépression nerveuse en 1991, il ne travaillera plus que par commissions, décidant un peu plus tard de monter une anthologie avec tous ses amis artistes. Y travaillant de 1995 à 2003, il verra le résultat, The Dark Gate, publié l’année suivante chez Cyberosia.

Peintre punk, il a exposé autant dans des squats que dans des galeries, son travail, The Art of Brett Ewins, ayant été collecté en 2011 par Air Pirate Press.

En 2012, suite à une énième altercation avec la police, il souffrira d’une fracture crânienne. Trois ans plus tard, il décédera d’une carcinose péritonéale, laissant les lecteurs de 2000 AD et la scène punk londonienne en deuil.

http://www.brettewins.co.uk/

Ewins_1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s