TOP 10 DE ALAN MOORE, GENE HA ET ZANDER CANNON

63588

 

 

 

Publié par America’s Best Comics, un label passé chez DC après le rachat de WildStorm Studios, Top 10 faisait partie de ces séries de super-héros développées par Alan Moore et dont Jim Lee fut le directeur éditorial.

Se passant dans la megacity de Neopolis, Top 10 raconte le quotidien des officiers de police de Precinct Ten, l’un des commissariats faisant partie de Grand Central. Petite particularité de Neopolis, tous ses habitants, sans exceptions, possèdent des pouvoirs. Afin de réguler cette population hors-norme, ainsi que combattre sa criminalité et rendre la justice au quotidien, il semblait normal que ses forces de police soient également dotés de capacités exceptionnelles.

Suivant la première journée de Robyn Slinger (Toybox) en compagnie de Smax, son nouveau coéquipier (Top Ten #1), la série ne tarde pas à s’avérer ultra-référentielle, présentant des dizaines de personnages (Jetman, Girl One, Irma Geddon, Monsoon, Peregrine, etc.), dessinés par le trait maniaque de Gene Ha, encré par Zander Cannon, tout en racontant plusieurs histoires en simultané, chaque officier de Precint Ten ayant droit à son background. Véritable série policière de super-héros, Top 10 ne mâche pas ses efforts pour créer une addiction dès la première lecture.

63591

Devant se confronter à des personnages aussi haut en couleurs qu’un ersatz de Godzilla (Top 10 #4) le véritable Santa Claus (Top 10 #6) ou encore des dieux nordiques (Top 10 #7), tout en se débattant dans des problèmes personnels ou professionnels, les officiers de Precinct Ten vont connaître leur plus grand challenge avec l’arrivée du Commissioner Ultima (Top 10 #10), dont la simple présence va déclencher un chaos se concluant par plusieurs morts. Mais Alan Moore garde le meilleur pour la fin, les deux derniers épisodes (Top 10 #11 et #12) étant l’occasion de traiter du sujet de la pédophilie au travers de l’une des histoires les plus dramatiques qui soient.

Entièrement dessinée par Gene Ha et Zander Cannon, Top 10, cette invraisemblable série, loin d’être un simple décalque d’Astro City (par Kurt Busiek, Brent Anderson et Alex Ross), marque l’un des climax du label America’s Best Comics.

Les douze numéros de Top Ten ont été réédités au travers de deux volumes par America’s Best Comics, d’abord en hardcover, puis en softcover. En 2013, DC Comics rééditait la série complète, sa préquelle, ainsi que la série Smax et du matériel additionnel dans le oversized hardcover Absolute Top 10. Enfin, en 2015, un trade paperback Vertigo rééditait les douze numéros de Top 10 en un seul volume.

349130
 

Alan Moore en ayant terminé avec Top 10, il est ici remplacé par l’auteur de science-fiction Paul Di Filippo, assisté au dessin par le vétéran Jerry Ordway, pour une nouvelle aventure des officiers de Precinct Ten. Se présentant cette fois sous la forme d’une mini-série, le récit se passe dix ans après les événements relatés dans l’autre mini-série Smax.

Démarrant par le piquenique annuel des forces de police, qui sert également à accueillir les nouveaux membres de Top 10, la journée de rêve se transforme rapidement en cauchemar, un effrayant et gigantesque spectre apparaissant dans le ciel de Feininger Park. Renvoyé pour ne pas avoir su gérer cette menace, le chef de Precint 10 est remplacé par Sean Cindercott (Top 10 : Beyond the Farthest Precinct #2), un fasciste qui va commencer une véritable chasse aux sorcières dans son service, inconscient des véritables tenants et aboutissants de la situation de crise que traverse Neopolis. Il faudra le retour de The Rumor (Top 10 : Beyond the Farthest Precinct #5), un mythe de la première série, pour que toute la vérité soit faite sur l’identité de la mystérieuse apparition, bien connue des fidèles lecteurs de la série.

Retrouvant l’atmosphère des comics originaux d’Alan Moore et Zander Cannon, le nouveau duo fait des merveilles avec cette nouvelle histoire, toute aussi folle et complexe que par le passé. Toujours aussi référentiel et débordant de clins d’œil à l’industrie des comics et de la bande dessinée en général, le récit fonctionne totalement sous le trait expressif de Jerry Ordway, ce dernier semblant avoir pris beaucoup de plaisir à dessiner cette multitude de personnages farfelus.

342478

Mini-série en cinq numéros, Top 10 : Beyond the Farthest Precinct, a été rééditée en trade paperback chez America’s Best Comics. Le titre n’a pas été repris dans les éditions ultérieurs de DC/Vertigo.

Formidable préquelle steampunk se passant en 1949, Top 10 : The Forty-Niners raconte par le détail les origines de la création de Neopolis après la deuxième guerre mondiale. Lieu de ralliement de tous les surhommes crées par la science et autres héros de guerre, Neopolis n’a pas encore terminé sa construction que déjà ils se pressent à ses portes pour faire partie de l’aventure. Parmi eux, Steve Traynor (Jetlad, futur Jetman), un pilote d’élite de la guerre, ainsi que Leni Muller (The Sky Witch), son ancienne ennemie sur le champ de bataille, désireuse de s’amender pour avoir été du côté des nazis. Ensemble, ils vont intégrer les forces de l’ordre de la ville et ne pas tarder à réaliser que le crime n’a pas attendu la fin de la construction de Neopolis pour se propager à tous ses niveaux.

Abandonnant quelque peu son numéro d’épate ultra-référentiel omniprésent sur la série Top Ten, Alan Moore rend ici un hommage aussi vibrant que magnifique à l’âge d’or des comics de super-héros, racontant une histoire simple mais jamais simpliste, tout en accentuant le réalisme et la dramaturgie de la situation, ne se contentant plus de proposer un brillant décalque de la série Astro City de Kurt Busiek.

527611

Toujours fidèle à son poste de dessinateur, Gene Ha signe à nouveau un travail d’une minutie renversante, le rendu final étant sublimé par la colorisation volontairement rétro de Art Lyon qui donne à l’ensemble une incroyable patine à l’ancienne.

Graphic novel de 120 pages, Top 10 : The Forty Niners a été édité une première fois en hardcover, avant de voir une version softcover une année plus tard, les deux chez America’s Best Comics. En 2013, DC Comics inclua The Forty-Niners dans le oversized hardcover Absolute Top 10. Il n’a jamais été réédité par Vertigo.

Sous-titrée Saison Two, une ultime mini-série, toujours sans Alan Moore, nous permet de retrouver Zander Cannon, épaulé par son frère Kevin, ainsi que Gene Ha. Répartissant le scénario et les dessins préliminaires entre les deux frères, la finition est exécutée par le dessinateur historique de la série, devenu ici un encreur de luxe.

574354

Nous faisant, comme à chaque fois, retrouver les nombreux membres de forces de police de Precinct Ten, la mini-série ne tarde pas à nous signifier ce qui a changé depuis la dernière fois. On y rencontre Slipstream Phoenix (Top 10 #1), une nouvelle recrue avec un affreux secret, tandis que d’autres personnages plus familiers mènent leurs propres enquêtes. Ces dernières se succédent tout au long des quatre épisodes, apportant leur lot de surprises et de révélations finales.

Même si les frères Cannon n’arrivent pas au niveau de complexité d’Alan Moore, cette dernière histoire n’a pas à rougir, retrouvant tout ce qui fait le charme de Top Ten en y ajoutant ses propres briques à l’édifice final. Niveau graphisme, si le mot de la fin revient à Gene Ha, on voit bien que les dessins préliminaires ne sont pas de lui, le résultat final paraissant parfois un peu vide, les décors ne semblant pas le point fort de Zander Cannon et son frère.

Le même mois Top Ten Special #1 vient définitivement clôturer le run avec un drame de cours d’assise mettant en vedette Girl Two. Pour l’occasion, l’épisode est finalisé par la superstar chinoise Da Xiong, rejoignant les frères Cannon et Gene Ha, ce dernier se cantonnant à une ultime illustration de couverture.

Mini-série en quatre numéros et un spécial, Top 10, Season Two, n’a jamais été collecté en trade paperback et ne fait partie d’aucune collection America’s Best Comics, DC/Vertigo.

349128

 

http://www.vertigocomics.com/graphic-novels/top-10

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s