JOHN CONSTANTINE, HELLBLAZER, PAR DENISE MINA

270939

 

 

 

Première Scénariste féminine de la série, Denise Mina ne restera qu’une courte année, le temps de laisser son empreinte indélébile sur le titre. Sortant John Constantine de Londres, la romancière écossaise va lui préparer un récit sur mesure et en deux temps, débutant par ‘’Empathy is the Enemy’’ (Hellblazer #216-#222) et se concluant par ‘’The Red Right Hand’’ (Hellblazer #224-#228).

Suivant volontairement un chemin tout tracé, John se retrouve à Glasgow, confronté à un autre mage qui souhaite répandre l’empathie sur l’humanité. Échouant à le stopper, se retrouvant dans une ville devenue suicidaire, il n’aura pas trop de Gemma, Angie et Chas pour rétablir le statu quo, le récit se terminant par le résultat d’un match de foot.

Ayant visiblement tout compris à John Constantine, Denise Mina signe un run époustouflant de noirceur, synthétisant tout ce qui fait du détective blond en trench-coat le plus grand anti-héros du XXIème siècle. On en aurait bien prit pour une année ou deux de plus.

Omniprésent sur tout le run de Denise Mina (hormis un numéro dessiné par Christiano Cucina), Leonardo Manco poursuit ici le plus long travail de toute sa carrière et probablement le plus aboutit.

Pour ce qui est des couvertures, si elles ont un temps été réalisées par Greg Lauren, Leonardo Manco et Lee Bermejo, c’est désormais ce dernier qui en a la charge ; ses peintures, ultraréalistes et délicieusement rétros, donnant une patine des plus particulière au titre, plus britannique que jamais, malgré la nationalité américaine de ce dernier.

http://www.vertigocomics.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s