JAMIE DELANO

badeaster2_400x400

Brillant scénariste né à Northampton en 1954, il fait ses débuts en 1983, en compagnie d’Alan Davis (D.R. & Quinch d’Alan Moore), sur le personnage de Night Raven (popularisé par David Lloyd, dessinateur de V For Vendetta), publié par Marvel UK.

En 1985, il signe un run sur le magazine Doctor Who, en compagnie de John Ridgway, et incorpore les pages de 2000 AD, la fameuse anthologie britannique par laquelle tous les plus grands sont passés.

En 1988, il est choisi par son compatriote britannique Alan Moore pour écrire les premières aventures solo de John Constantine (crée un peu plus tôt dans Swamp Thing) sur la série Hellblazer de DC. Il y restera jusqu’en 1991, signant 37 épisodes d’une introduction historique à l’un des plus grands anti-héros de tous les temps, tout en se spécialisant dans l’horreur psychologique qui deviendra sa marque de fabrique.

Après avoir signé la mini-série World Without End en compagnie de John B. Higgins, il reprend Animal Man en 1992 et le fait traverser la naissance du label Vertigo avec un rare panache, la série devenant l’un de ses titres piliers.

En 1995, il crée le titre halluciné Ghost Dancing en compagnie de Richard Case, et scénarise la mini-série Batman : Manbat illustré par John Bolton, l’un des plus grands peintres de son temps.

Poursuivant sa collaboration avec Vertigo au travers de titres comme The Horrorist (avec David lloyd), 2020 Visions (avec Frank Quitely) ou encore Cruel and Unusual (avec John McCrea), il reprend la série Shadowman d’Acclaim en 1997.

Toujours pour Vertigo, il crée Hell Eternal avec Sean Phillips en 1998, une fascinante descente aux enfers d’un trio amoureux de jeunes punks tombés dans le fascisme. L’année suivante, il retrouve David Lloyd chez Dark Horse pour la mini-série The Territory.

En 2000, il signe Hellblazer Special : Bad Blood, en compagnie de Philip Bond, racontant les tribulations futuristes d’un vieux John Constantine. Puis il lance la série Outlaw Nation avec Goran Sudzuka, revisitant la création des États-Unis à sa façon.

En 2007, Avatar Press, devenue sa seconde maison, lui offre une série à son nom : Jamie Delano’s Narcopolis. Il enchaînera sur Rawbone en 2009, puis reviendra chez Vertigo, avec le dessinateur Jock, pour signer le graphic novel Hellblazer : Pandemonium. Toujours chez Avatar, il entame en 2012 la série Crossed : Badlands, qui sera son dernier travail pour l’éditeur.

Quittant l’industrie, il se lance dans une carrière d’écrivain, ayant depuis signé deux romans en prose. Bien qu’inventé par Alan Moore, John Constantine demeure encore son enfant illégitime.

http://www.jamiedelano.co.uk/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s