FRIDA HYVÖNEN  »KVINNOR OCH BARN »

Résultat de recherche d'images pour "frida hyvönen kvinnor och barn"

Scandaleusement occultée sur nos ondes, cette songwriter de génie, sorte de Tori Amos (ou de Kate Bush) suédoise, sort aujourd’hui son sixième album studio et le premier chanté dans sa langue d’origine (les autres étant en anglais).

Faisant la part belle au piano-voix, aux harmonies mélancoliques tournant au gospel le plus communicateur, ce disque somptueux, sortit en novembre 2016, vient apporter une tonalité encore plus intimiste et personnelle à l’œuvre déjà fondamentale de cette grande artiste que bien peu arrivent à égaler à l’heure actuelle. C’est certainement l’usage de la langue suédoise, chanté ici divinement, et faisant parfois oublier que ce n’est pas de l’anglais, qui captive l’auditeur, le livret n’ayant pas jugé utile d’ajouter une traduction pour le public non-suédois de la belle artiste.

C’est la première fois depuis des années que je découvre un album dans une langue dont je ne pipe pas un mot. La dernière fois, c’était un groupe, également suédois, nommé Kent, dont la carrière internationale avait été quelque peu stoppée par ses membres, fatigués de chanter en anglais et finalement très heureux avec leur statut de stars nationales avec une petite fan-base étrangère.

Frida Hyvönen n’ayant jamais égalé le dixième du succès européen de Kent (plusieurs fois classé dans les charts et devenu culte pour passablement de fans de rock à travers le monde), je ne serai pas étonné que cette première œuvre entièrement suédoise, ne soit que la première de la liste, la chanteuse n’ayant jamais reçue le début d’une reconnaissance par chez nous, si ce n’est au travers de la presse spécialisée et de quelques festivals l’ayant programmée depuis une dizaine d’années.

Album brassant des genres aussi différents que la pop, la folk, le jazz et le classique, avec des volontés electro étouffées par la dynamique du moment,  »Kvinnor Och Barn » est un disque vivant qui se prête à merveille aux oreilles, surtout avec le retour des beaux jours. Sans oublier cette voix unique, puissamment poignante, souvent mélancolique et toujours magnifique, qui se doit d’être entendue et fredonnée par tous les romantiques peuplant ce bas-monde.

http://www.fridahyvonen.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s