MA PREMIÈRE SUPER NINTENDO

Résultat de recherche d'images pour "super nintendo box"

C’est en 1992 que la Super Nintendo est arrivée en Europe. A l’époque, j’étais bien trop obnubilé par les comic-books pour participer à cette autre révolution qui était déjà en marche. Je venais de terminer mon apprentissage, ma grand-mère maternelle n’était plus là et le recrutement militaire devenait de plus en plus insistant. Non, je n’avais vraiment pas le temps, ni la motivation de m’intéresser à la console de Nintendo.

Bien sûr, j’aimais les jeux vidéos, j’avais passé une bonne partie de enfance et de mon adolescence dans les salles d’arcades et possédais même quelques consoles miniatures du début des années 80 (Galaxy II de Epoch, Pac Man de Tomy), mais pour moi, ce n’était rien d’autres que des jouets complémentaires de mes collections de robots japonais; le désir d’en avoir plus ne m’étant jamais vraiment venu à l’esprit, les deux que je possédais me suffisant amplement.

Mes seules véritables expériences de consoles de jeux étaient les quelques heures que j’avais pu passer sur des consoles Atari de démonstration dans des magasins d’électronique; sans oublier la version multi-jeux de Pong, en démonstration dans les centres commerciaux au début des années 80.

Au milieu des années 90, j’ai récupéré la Super Nintendo de mes deux petits-frères, (qui l’avaient récupérée de leur voisin). Avec la machine, quelques jeux fabuleux: Mortal Kombat, Super Star Wars: The Empire Strike Back, Super Castlevania IV. Autant vous dire que ces trois jeux ont été joués et rejoués, autant seul qu’avec mes amis de l’époque. C’est là que je suis devenu un gamer.

Et puis la Playstation est arrivée. Je ne l’ai pas eue tout de suite, mais je l’avais bien en 1998, lorsque j’ai perdu mon grand-père paternel. Jouant pour oublier la réalité, j’avais déjà rangé ma Super Nintendo, devenue obsolète à mes yeux. Je ne me souviens plus de ce que j’en ai fais, elle a probablement été revendue avec les jeux ou passée plus loin.

Devenu un Playstation gamer, j’ai passé les années suivantes à jouer exclusivement aux consoles de Sony (PS2 et PS3), ignorant superbement la X-Box et ne jouant à la Dreamcast que chez un vieil ami.

Je ne sais trop comment c’est arrivé, mais à un moment, une nostalgie fulgurante s’est emparée de moi et le retro-gaming s’est imposée comme une manière élégante et ludique de faire la paix avec ma jeunesse et certains de ses moments manqués.

Ce n’est qu’en 2012 que j’ai racheté une Super Nintendo à un revendeur de ma région. Le bouton reset n’a jamais fonctionné mais la console tient toujours la route cinq ans plus tard. Malgré mon enthousiasme, je n’ai jamais acheté beaucoup de jeux pour, en possédant une quinzaine, dont quelques bombes (Megaman X, Super Ghools N Ghosts, Earth Defense Force) et, évidemment, Super Mario World et Super Mario All-Stars.

Ces quelques jeux, qui suffisent amplement à alimenter mes après-midis avec ma copine et nos soirées entre amis, seront bientôt à nouveau chroniqués individuellement dans ces pages.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s