THE FALL, SAISON 1-2

Résultat de recherche d'images pour "THE FALL season 1 poster"

Crée par Allan Cubitt (Prime Suspect II), cette série de BBC Two marqua pour beaucoup de fans de X-Files le début des retrouvailles médiatiques avec la flamboyante Gillian Anderson, quelque peu perdue depuis la fin de la série-phénomène et quelques films indépendants passés en dessous du radar.

Se passant à Belfast en Irlande du Nord, The Fall raconte la traque d’une nouvelle race de tueur en série, son modus operandi variant de tout ce que l’on croyait connaître en la matière. En effet, Paul Spector (Jamie Dornan), le tueur en question (on l’apprend dès le premier épisode), est un père de famille tout ce qu’il y a de plus banal.

Pour mettre fin à ses agissements, le Service de Police d’Irlande du Nord fait appel à la commissaire Stella Gibson (Gillian Anderson) de la Police Métropolitaine de Londres. Femme de terrain redoutable, elle est également très à l’aise avec sa propre sexualité, contrastant avec le tueur qui, de son côté, manipule par le sexe et les sentiments pour arriver à ses fins. Ce qui est fascinant au travers de ces deux premières saisons (la troisième est diffusée en ce moment), c’est que notre psychopathe, très méticuleux, réussit parfaitement à passer entre les mailles de l’enquête, ses ennuis n’arrivant qu’avec le débordement de sa vie privée et professionnelle sur son hobby.

S’il n’est pas nécessaire d’appuyer sur la composition exceptionnelle de Gillian Anderson, plus somptueuse que jamais dans le rôle d’une commissaire pour laquelle on se damnerait, il faut quand même souligner la performance que cela représente de jouer un rôle similaire à celui qui l’a rendue célèbre, tout en le réinventant totalement.

Et que dire de Jamie Dornan?! Dans le double-rôle de Paul Spector, il incarne une sorte de démon fait de chair et de sang, jouant de son physique d’athlète pour tromper son monde (sa femme la première) et manipuler sexuellement la jeune baby-sitter de ses enfants. A lui tout-seul, il réussit à faire tourner en bourrique toutes les forces de police du pays, ainsi que Stella Gibson. Une performance d’acteur qui lui aura valu une triste récompense, celle d’incarner le risible Christian Grey dans une pathétique franchise de films soft-porn pour ménagères de moins de cinquante ans.

En attendant le visionnage de la saison trois de The Fall, on s’abstiendra donc de mater 50 Shades of Grey et sa misérable suite (actuellement au cinéma), à moins d’y voir un crossover improbable avec la série, notre tueur de jeunes femmes se cachant sous l’identité d’un milliardaire pervers aimant les jeunes femmes… En fait non, abstenez-vous.

http://www.bbc.co.uk/programmes/p0295tcf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s