WIFE  »STANDARD NATURE »

Résultat de recherche d'images pour "WIFE EP AMBIANT"

Nouvel EP du projet electro solo de l’irlandais James Kelly, plus connu sous nos latitudes pour sa participation au groupe de black metal Altar of Plagues dont il est le frontman depuis une décennie. Multi-instrumentiste reconnu, Kelly a évidemment composé, joué et produit la quasi-totalité de  » Standard Nature ».

Faisant suite à l’EP  »Stoic » de 2012 et à l’album  »What’s Between » de 2014, ces cinq nouveaux titres constituent une nouvelle évolution dans le son de Wife.

Ce qui frappe le plus ici, c’est indéniablement la notion de plaisir, voir de joie, qui semble se dégager de cette collection de beats saccadés et de nappes atmosphériques terriblement anxiogènes.

Démarrant sur le titre  »Wide Nine », dont la rythmique va donner le ton des morceaux suivants,  »Standard Nature » captive d’entrée, attrapant l’auditeur pour ne plus le lâcher durant les 18 prochaines minutes.

Il y a quelque chose de profondément unique, limite inquiétant dans cette collection de pièces musicales. Si des notes plus rythmées ne venaient pas désamorcer à chaque fois la tension sous-jacente de l’ensemble, on pourrait jurer que l’on se trouve face au travail d’un tueur en série.

Et ce n’est pas la performance vocale de James Kelly qui viendra conforter l’amateur de musique electro-pop inoffensive, l’écho de sa voix donnant une dimension encore plus hantée à ses titres. L’utilisation d’un vocodeur sur  le final  »Lovelock » termine de rendre l’expérience encore plus angoissante ou fascinante selon la sensibilité.

Il se dégage pourtant nombre d’éclats de lumière de cette sombre musique, exigeante et toujours à la limite de l’inconfort. Une évidence qui se confirme par son exécution live, comme celle dont j’ai eu la chance d’assister en décembre dernier dans une petite salle de concert de ma ville.

Projet ambitieux produisant une electro-ovni qui rappellera les expérimentations de Richard David James (Aphex Twin) ou encore Owen Pallett (Final Fantasy), Wife demeure une merveilleuse anomalie musicale dans cette époque parfois si formatée.

http://tri-anglerecords.com/wife/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s