BLOOD: A TALE DE J.M. DEMATTEIS ET KENT WILLIAMS

Cover for Blood: A Tale (Marvel, 1987 series) #1

Scénarisé par J.M. DeMatteis et illustrée à l’aquarelle ainsi qu’à l’encre par Kent Williams, ce conte sombre traite de manière romantique et sauvage le mythe inépuisable du vampirisme. Sa structure ainsi que sa forme est typique de l’époque charnière de sa réalisation, quand la bande dessinée sortait enfin de son carcan pour s’adresser à un nouveau public, féru de littérature, de fantastique et de fantasy.

Le récit est divisé en deux histoires. La principale est celle d’un enfant retrouvé en train de flotter au milieu d’une rivière par celle qui deviendra sa mère. Sa vie va se dérouler sans encombre jusqu’à l’adolescence, moment où il amené à un sanctuaire pour y suivre un enseignement bien particulier Des choses lui sont révélées sur son destin par un homme se disant son père. S’enfuyant pour découvrir le monde à sa façon, il en viendra à se faire attaquer par des vampires, devenant l’un d’eux, devenant Blood. La suite raconte son apprentissage de sa nouvelle vie, de l’amour, du sexe et de la mort.

Cover for Blood: A Tale (Marvel, 1987 series) #2

L’histoire secondaire est celle d’un roi à l’agonie dont l’esprit refuse de céder. C’est alors  qu’une fille ou un esprit vient le visiter pour lui raconter une légende, celle de Blood. C’est le fil rouge du récit, composé plus de textes que d’illustrations.

Un quart de siècle après sa réalisation, Blood: A Tale demeure fascinant, autant par son scénario, parfois obscure mais terriblement addictif, que par son illustration, belle à pleurer et empreinte d’une tristesse insondable, Kent Williams n’ayant pourtant que vingt-cinq ans à l’époque. On pourra toujours argumenter que l’ensemble appartient à une époque dépassée mais on ne peut nier l’importance de ce titre dans l’évolution de la bande dessinée américaine. Un authentique chef d’œuvre à découvrir si ce n’est déjà fait.

Publiée initialement sous le défunt label Epic de Marvel, cette histoire en quatre parties a été rééditée en 1996 chez Vertigo avec de nouvelles couvertures peintes par Kent Williams, avant de paraître en un seul volume en 2004.

http://www.vertigocomics.com/

Cover for Blood: A Tale (Marvel, 1987 series) #3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s