HAPPY FEET DE GEORGE MILLER

Résultat de recherche d'images pour "happy feet movie poster"

Une fois que l’on a passé le cap que cette comédie musicale animée en 3D est en fait réalisée par le réalisateur fou de la trilogie Mad Max, eh bien, tout est dit, à savoir que ce ne sera probablement pas le divertissement familial inoffensif habituel.

Effectivement, déjà avec les films Babe (dont il a scénarisé les deux et réalisé le second), il y a chez George Miller une volonté presque sauvage de raconter une histoire forte sans se soucier de faire pleurer dans les chaumières ou de faire réfléchir au passage.

Une démarche intellectuelle et artistique qui manque de plus en plus profondément à l’industrie de l’animation américaine, Disney en tête (ce dernier contaminant Pixar depuis son acquisition), plus prompte à créer des spots de pubs de deux heures pour leur merchandising qu’à raconter une véritable histoire.

Pour ce qui est de cette dernière, elle raconte le destin de Mumble (Elijah Wood), un manchot (et non pas un pingouin) devenu expert en claquettes pour palier à son incapacité à chanter comme la colonie dans laquelle il est né et qui, tourmenté par la disparition du poisson dans leur région, va lui tourner le dos, prétextant sa différence. Partant dans une quête pour découvrir pourquoi leur ressource alimentaire principale, Mumble va faire une découverte… traumatisante.

Et je m’arrête là. Celles et ceux qui ont vu le film savent bien pourquoi.

N’ayant pas vu le film à l’époque (vendu comme une comédie musicale pour les enfants), je suis tombé de haut en le découvrant pour la première fois il y a quelques heures. me rappelant un peu de Babe, je m’attendais bien à un sous-texte engagé à un moment ou un autre, mais certainement pas de cette puissance et de cette intensité. Quelle monumentale claque dans la face!

Produit par Kennedy Miller et Animal Logic, ce film en images de synthèse réussit le pari assez fou d’intégrer de véritables humains à l’animation 3D, amplifiant la sensation de réalité déjà à l’oeuvre avec les personnages principaux, principalement Mumble, incroyablement tangible.

Bénéficiant de quelques voix prestigieuses (Robin Williams, Britanny Murphy, Nicole Kidman, Hugh Jackman et Hugo Weaving), le film est également le théâtre de quelques chansons épatantes (chantées par le casting ou des artistes tels que Pink, The Beach Boys, K.D. Lang, Prince ou encore Chrissie Hynde), ainsi que de chorégraphies mémorables.

Inspiré par une discussion mémorable avec un vieux cameraman qui a comparé son expérience en Antarctique avec celle de leur tournage en plein désert (pour Mad Max 2), George Miller ne pouvait que succomber à cette comparaison audacieuse, repoussant la pré-production de Fury Road pour plonger dans cette aventure.

Et autant je pense que Mad Max: Fury Road est l’une des œuvres cinématographiques les plus grandioses, parfaites et importantes de ce nouveau millénaire, autant j’aurai été triste que le film arrive avant et ne nous prive d’un joyau tel que Happy Feet. Un des meilleurs films d’animation de tout les temps à mon sens, et j’en ai détesté bien plus que j’en ai aimé.

http://www.warnerbros.com/happy-feet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s