DEAD SPACE 2 SUR PS3

Résultat de recherche d'images pour "dead space 2 ps3"

Suite directe du premier opus, Dead Space 2 nous permet de retrouver Isaac Clarke, trois ans après sa fuite in-extremis du vaisseau spatial abandonné USG Ishimura, ce dernier infesté de Nécromorphes. Sommé de s’expliquer sur les événements dévastateurs et forts coûteux qui se sont passés (et dont il est le seul témoin encore en vie), Isaac se retrouve sur la gigantesque station spatiale  »La Méduse » et ne va pas tarder à être confronté à une fulgurante seconde invasion (la première pour lui, étant arrivé bien après dans Dead Space) qui ne laissera guère de monde vivant après quelques niveaux de jeu.

Empêché par une camisole de force qui en dit long sur son statut actuel, Isaac va rapidement retrouver son autonomie, avant d’enfiler de nouveau sa mythique tenue spatiale et les propriétés qui vont avec.

Encore plus beau que le premier opus, Dead Space 2 ne révolutionne pourtant rien à son gameplay immersif, se contentant d’améliorer quelques options dans le menu principal et d’offrir de nouvelles possibilités de se défendre face aux immondes créatures qui infestent la station spatiale. Cette continuité dans l’excellence est certainement le point le plus positif de la franchise, cette dernière survolant la concurrence de l’époque avec une classe renversante et une maîtrise totale de l’horreur viscérale.

Plus varié et rythmé que par le passé, Dead Space perd un peu en ambiance ce qu’il gagne en jouabilité, les décors étant mis en avant, tandis que les interactions renforcent le côté cinématique et immersif de cette nouvelle aventure. Pour y avoir joué il y a déjà quelques années, je me souviens d’un scénario légèrement prétexte et d’une fin un peu trop orientée action bourrin. Malgré tout, l’absence d’un boss principal (remplacé par des menaces permanentes) et les phases de calme prolongées s’avèrent d’excellentes idées d’un point de vue immersif, renforçant le côté crédible de l’ensemble en s’éloignant d’un gameplay à tout prix. Surtout, la traversée de  »La Méduse » s’avère une aventure unique en son genre et qui reste en mémoire bien après sa fin.

Niveau gestion de la peur, l’équipe de Visceral Games prouve une nouvelle fois son génie collectif sur tout les niveaux du jeu, du design général à la bande-son en passant par les effets visuels (quelques beaux moments de chute et de poursuite dans l’espace, ainsi que la fameuse scène de l’opération de l’œil d’Isaac!), les cinématiques ou encore l’intelligence artificielle des ennemis et leurs différents niveaux de nuisance.

En résumé, Dead Space 2 est une véritable spirale d’atrocités qui demande beaucoup de sang froid et laissera bon nombres de gamers sur les rotules.

Comme vous le savez, si vous lisez mes chroniques de jeux, je n’ai absolument pas touché au mode multijoueurs, surtout ici où pour moi, l’immersion ne peut avoir lieu que seul dans mon salon. Mais on me dit qu’il est très bien.

Niveau contenu téléchargeable, les modes Ignition (mini-jeux et introduction de l’histoire sous sous forme de bandes dessinées) et Severed (véritable extension de Dead Space 2) s’avèrent plaisants et méritent quelques heures d’attention un fois le jeu principal terminé. Bref, rien à redire, c’est du travail de passionnés et ça se ressent jusqu’à la fin. De très bon augure pour le chapitre final.

http://www2.ea.com/dead-space-2

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s