CULT OF LUNA ET JULIE CHRISTMAS, LIVE AUX DOCKS, LAUSANNE

Résultat de recherche d'images pour "cult of luna julie christmas"

Les suédois de Cult of Luna, en activités depuis 1999, étaient récemment à Lausanne pour jouer en intégralité leur dernier concept-album, le fantastique  »Mariner » sortit au mois d’avril de cette année.

Pratiquant un post-hardcore atmosphérique flirtant avec les étoiles et le cosmos, Cult of Luna, après six albums fascinants (dont le fameux  »Vertikal » en 2013, inspiré par le Metropolis de Fritz Lang et qui, comme sa suite, sonnait plus industriel dans l’inspiration) nous revient en compagnie de la chanteuse Julie Christmas (Made out of Babies et Battle of Mice) pour nous présenter en live leur création commune, baptisée  »Mariner ».

Écrits en l’espace d’une année, les cinq titres de  »Mariner »(six en comptant le bonus track vinyl) font donc l’objet d’une mini-tournée européenne en cette première semaine de novembre, passant par Stockholm, Lausanne, Kortrijk, Leeds et Athens. En effet, alors que l’album n’aurait jamais dû être joué live, Johanness Persson, le chanteur guitariste, ainsi que les autres membres du groupe, semblent être revenus sur cette volonté érigée en règle il y a deux ans au tout début de leur collaboration avec la chanteuse américaine.

Précédé par deux formations épatantes (Olten et leur post-rock Sludge foutrement puissant, ainsi que Sinistro et son aussi étonnant que réussi doom-metal fado), le supergroupe arrive sur scène pour entamer les hostilités.

528049colchristmastour.png

Ayant prévu de chroniquer  »Mariner » très prochainement, je ne vais donc pas m’éterniser sur la progression du concert, ce dernier joué à l’identique du track-listing de l’album.

Par contre, je ne résiste pas à l’envie de faire une comparaison audacieuse entre Julie Christmas et une chanteuse britannique quelque peu oubliée des années 90 se nommant Lesley Rankine, plus connue sous le nom de Ruby. En effet, il se dégage de la chanteuse américaine la même énergie punk que celle de l’inoubliable interprète de  »Paraffin ».

Niveau voix, le chant clair mais puissant de Julie Christmas explose nettement celui de la britannique, s’alignant parfaitement avec le chant black metal de Fredrik Kihlberg, le couvrant même par moments, l’américaine pouvant également éructer de fort belle manière.

Au final, la prestation d’une heure de Cult of Luna aura semblé durer le temps d’un concert normal, tant les titres de  »Mariner » font un ensemble qui se suffit à lui-même, ni trop court, ni trop long. On sera passé par tous les prismes musicaux du groupe suédois, entre purs moments de spleens, trip ultimes et envolées telluriques dignes des plus grands. Un concert fabuleux et rare qui restera dans les mémoires.

https://juliechristmas.bandcamp.com/

http://cultofluna.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s