LA PHOTOGRAPHIE DU 20E SIÈCLE, MUSEUM LUDWIG DE COLOGNE

Résultat de recherche d'images pour "la photographie du 20e siècle taschen"

Compilant sur 760 pages,  860 œuvres (essentiellement en noir et blanc) réalisée par 278 photographes, cette balade dans les trésors du musée Ludwig de Cologne est surtout une enivrante ballade dans le XXème siècle.

Pesant un bon kilo, ce large volume (récemment trouvé dans une boîte à livres de ma ville), se présentant sous une photo  (Nievis – 1943) de Fritz Henle, s’avère passionnant de bout en bout par ses thématiques et la quantité d’images entrées dans l’inconscient collectif qu’il nous propose.

Commençant par un avant-propos sur l’art de la photographie, nous révélant au passage que le présent ouvrage couvre moins de 10% des œuvres du musée Ludwig, l’introduction se poursuit par une véritable présentation de la collection en elle-même, nous en apprenant plus sur son évolution jusqu’à aujourd’hui. Des précisions intéressantes pour celles et ceux qui désireraient en savoir plus avant une visite prochaine du musée.

Résultat de recherche d'images pour "chaplin avedon"

La suite étant consacrée aux photographies, c’est par ordre alphabétique que la visite de la collection nous est proposée, une décision digne d’archivistes en somme.

Pour ma part, je ne vais pas citer chaque photographe présent (il y en a quand même près de 300!), seulement quelques-uns de ceux que j’apprécie le plus, vous guidant au gré des plus de 700 pages de ce livre en y égrenant quelques commentaires au détour de quelques photos que je posterai dans cette chronique.

Impossible d’occulter Richard Avedon et ses portraits de célébrité (cette image de Charlie Chapin presque maléfique). Photographe de mode à l’élégance foudroyante, Avedon fut aussi un artiste scandaleux pour son temps, chroniquant l’agonie terminale de son père et montrant le revers bien peu glamour de l’Ouest Américain en écorchant l’image hollywoodienne des cow-boys, symboles jusqu’alors intouchables de l’American Dream.

Résultat de recherche d'images pour "cecil beaton marilyn"

Avec Cecil Beaton, c’est la femme qui prend la vedette la plupart du temps, d’abord ses sœurs, puis enfin des stars consacrées telles Marylin Monroe, Marlène Dietrich ou encore la famille royale d’Angleterre.

Rosemarie Clausen, après un apprentissage de photographe à Berlin en 1925, se spécialisa dans le théâtre et la représentation artistique de ses comédiens les plus prestigieux, créant un genre à part entière sur plus d’un demi-siècle.

On ne présente plus Robert Doisneau, l’homme qui a su si bien immortaliser Paris, que ce soit au travers de ses rues et bâtiments qu’au travers de ses portraits de personnages souvent haut en couleurs. L’avantage d’être un photographe de rue avant tout.

Résultat de recherche d'images pour "robert doisneau enfer"

Surtout connu pour sa photo du Jour V, Alfred Eisenstaedt fut véritablement photographe depuis l’âge de 13 ans et l’utilisation d’un appareil Kodak qu’on lui avait offert. Ses portraits de Marlène Dietrich, Hitler et Mussolini furent également remarqués, avant son exil aux Etats-Unis en 1935.

Gertrude Fehr, photographe de Munich, fut l’une des meilleures émules de Man Ray, réutilisant à sa sauce la technique la solarisation pour créer des images fascinantes qui n’avaient rien à envier à celles du maître. Relativement ignorée en son temps, elle fut réhabilitée sur le tard et demeure aujourd’hui une artiste adorée.

Destiné à devenir précepteur à San Francisco, Arnold Genthe s’acheta un appareil pour immortaliser China Town, devenant photographe presque par accident. Des années plus tard, ses portraits flous et mystérieux de Greta Garbo firent beaucoup pour rendre l’actrice véritablement célèbre.

Résultat de recherche d'images pour "arnold genthe greta"

Philippe Halsman est quand à lui l’une des portraitistes les plus inventifs du siècle, créant des mises en scène surréalistes en mélangeant modèles et objets dans de fabuleuses chorégraphies. Pas étonnant que son chemin ai croisé celui de Salvador Dali.

Autre pionnière de l’expérimentation photographique, Marta Hoepffner joua beaucoup avec les images à interférences en lumière polarisée, créant des œuvres souvent folles et totalement fantastiques.

L’américain Alfred Cheney Johnston, photographe glamour par excellence, s’illustra notamment par ses portraits de danseuses et d’actrices du muet des années 20. Expert dans l’art du drapé, il demeura longtemps oublié du monde de l’art, avant d’être redécouvert dans les années 80, en partie grâce à la collection Gruber.

Résultat de recherche d'images pour "Alfred Cheney Johnston blanche satchell"

Ihei Kimura, autodidacte de la photographie, représente une vision pure et réaliste de l’image, comme le montrent ses photos traditionnelles d’enfants et de villageois, ainsi que ce lien fort avec tout ce qui fait la société japonaise, forte de respect et de traditions.

Photographe sociale et engagée, Dorothea Lange demeure encore aujourd’hui comme les yeux du peuple et une véritable force sociale de par son engagement envers les sans-abris et personnes sans emploi. Son combat pour que l’on reconnaisse la misère afin d’y remédie reste, hélas, toujours d’actualité.

Le plus américain des photographes allemands, Helmut Newton aura autant immortalisé de chambres d’hôtels que de mannequins sublimes et de stars inaccessibles, passant de Playboy à Vogue avec une facilité déconcertante. Détesté par les uns, adoré par les autres, Newton aura laisse une empreinte indélébile dans le siècle.

Résultat de recherche d'images pour "helmut newton autoportrait avec épouse"

Wolfgang Pietrzok se reconnait particulièrement par son utilisation de la plaque de verre carré qui lui permet de piéger les corps, ces derniers devenant comme des empreintes, autant en noir et blanc qu’en couleurs, comme écrasées.

On en arrive à Man Ray, le photographe le plus fascinant du XXème siècle de par le nombre impressionnant d’images fortes qu’il aura laissé à l’humanité. Nul besoin de poster de photos de lui dans cet article, elles sont pour la plupart dans nos mémoires.

Bettina Rheims fut mannequin , comédienne, journaliste et marchande d’art avant de se faire remarquer par ses nus de strip-teaseuses de foire, enchaînant rapidement sur des activités diverses, autant dans la mode, la publicité que le cinéma et la musique.

Résultat de recherche d'images pour "bettina rheims claudya aux gants"

Reconnue entre toutes par ses compositions provocantes (en noir et blanc colorisé) mettant en scène des hommes et des femmes bien en chair, la plupart du temps nus, l’oeuvre du photographe tchèque a fait le tour du monde, s’illustrant même sur de fameuses pochettes de disques.

Grand photographe des prises de vue impossibles, Karl Hugo Schmölz a su montrer l’architecture allemande comme personne auparavant réussissant des clichés tellement puissants qu’ils semblent presque faux.

 Fils de moine bouddhiste au destin contrarié, Shinoyama Kishin est devenu l’un des photographes de nus les plus stylisés qui soient, sublimant les corps avec un sens de la mise en scène et du montage bien à lui.

Résultat de recherche d'images pour "Shinoyama Kishin lily"

Le Luxembourgeois Edward Steichen est probablement autant un peintre qu’un photographe, ses œuvres, parfois en demi-ton, parfois photogravures, semblant toujours être un parfait mélange des deux.

Wolf Strache, autant par son engagement envers les jeunes photographes allemands que par son propre travail à forte teneur populaire, marqua durablement les rétines par ses clichés évocateurs et inoubliables.

Je termine ce court résumé des archives du musée Ludwig termine avec Weegee, un photographe de rue qui n’avait pas son pareil pour saisir de véritables instants de vie en mitraillant les rues de New York de jour comme de nuit, donnant un réalisme inédit à bon nombres de conventions sociales de l’époque.

Résultat de recherche d'images pour "weegee policeman with dog"

En résumé, un beau pavé que ce bouquin édité par Taschen (qui d’autre?) qui se doit de figurer dans toute bonne bibliothèque d’amoureu(se)x de la photographie. Et comme le dit si bien l’accroche en quatrième de couverture:  »Sérieux, de grande qualité, pas cher… »

https://www.taschen.com/pages/de/catalogue/home/index.startseite.htm

https://www.taschen.com/pages/fr/catalogue/photography/all/45406/facts.la_photographie_du_20e_siecle.htm

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s