THE MISSION, LIVE AUX DOCKS, LAUSANNE

Résultat de recherche d'images pour "the mission tour 2016"

En cette année 2016, Wayne Hussey et Craig Adams fêtent donc les trente ans d’activités de The Mission depuis leur départ de The Sisters of Mercy. Trente ans qui auront vu le groupe britanique passer par toutes les étapes possibles du rock n’roll, de l’explosion des charts indépendants à ceux grand public, puis les tournées mondiales (en compagnie de U2), les changements de line-up, la baisse de popularité, le statut culte, les séparations et les retours, jusqu’à aujourd’hui.

Pour moi, The Mission demeure ce groupe effroyablement gothique découvert sur MTV à la fin des années 80 (1988 pour être précis), via le clip de  »Tower of Strenght » et que j’ai rapidement classé dans le même panier que d’autres formations comme The Cult ou encore Balaam and the Angel, ignorant tout de leurs points communs avec The Sisters of Mercy ou encore Fields of the Nephilim.

Avec le temps, j’ai fini par m’intéresser plus sérieusement à leur musique, me procurant quelques albums, tout en préférant me focaliser sur d’autres groupes tels The Cure, Echo and the bunnymen ou encore The Jesus and Mary Chain, Wayne Hussey et sa bande demeurant, à l’instar de New Model Army, Killing Joke et quelques autres, un groupe secondaire qui me fascinait plus qu’il me donnait envie de l’écouter. Il m’aura fallu attendre d’avoir la trentaine pour enfin rentrer dans le trip, en profitant au passage pour réévaluer tous les autres groupes cités en exemple.

Et l’on en arrive à cette tournée des 30 ans de The Mission qui s’arrêtait il y a deux semaines par ma ville de Lausanne. Première expérience live pour moi, énième fois pour quelques-unes de mes connaissances, déjà ultra-fans à la fin des années 80 et début 90 et que l’on reconnaitra à leurs lancers de confettis durant le concert (une vieille tradition de l’époque).

Manquant volontairement le hard-rock de The Awakening en première partie, nous arrivons quelques instants avant le début des hostilités, le logo emblématique de The Mission nous accueillant dans la sale bondée. Le groupe arrive au son de l’intro  »Jupiter », puis démarre avec un  »Beyond The Pale » rageur, suivit d’un efficace  »Serpent’s Kiss », avant d’enchaîner sur cette vieille cover du  »Like a Hurricane » de Neil Young que Wayne Hussey joue depuis les débuts du groupe.

Il y aura aussi quelques titres tirés du nouvel album,  »Another Fall from Grace », mais ce sont définitivement ceux du premier album de 1987,  »God’s Own Medicine » qui feront vibrer le coeur des fans.

Je me rends compte que The Mission a depuis longtemps rangé ses oripeaux gothico-hippies pour arborer un total look classic rock, balançant ses riffs et ses hymnes ( »Swoon »,  »Garden of Delight »,  »Tower of Strenght »,  »Wasteland ») avec une décontraction qui, à défaut d’être aussi passionnante que par le passé, rassure sur l’héritage laissé par le groupe de Leeds. Néanmoins, je me mords les doigts de n’avoir pas découvert en live ce groupe beaucoup plus tôt, ayant eu l’impression ce soir-là d’arriver bien après la bataille.

Revenant en rappel avec sa choriste Julianne pour une version acoustique de  »Love Me to Death », Wayne Hussey nous fera frisonner quelques précieuses minutes, rapidement rejoint par le reste du groupe pour attaquer les classiques  »Butterfly on a Wheel » et  »Severina ». La soirée se terminera par un  »Deliverance » épique et à rallonge, le groupe quittant la scène progressivement pour ne laisser que le batteur Mike Kelly, ce dernier conduisant le refrain final en faisant chanter le public jusqu’au bout, poussant le titre au delà des dix minutes réglementaires, donnant une ambiance de pub à cette fin de soirée.

http://www.themissionuk.com/wp/

Résultat de recherche d'images pour "craig adams basse the mission"

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s