IAMX, LIVE AU BIKINI TEST, LA CHAUX-DE-FONDS

Résultat de recherche d'images pour "IAMX"

Un peu moins d’une année après les avoir vus à la Gravière de Genève (pour le  »Metanoia Tour »), notre fine équipe se reforme pour retrouver Chris Corner, Janine Gezang, Sammi Doll et Jon siren à la mythique salle de la Chaux-de-Fonds pour cette date du  »Everything is Burning Tour ».

Défendant un album additionnel composé de neuf remixes de l’album  »Metanoia » et de sept nouveaux titres, IAMX prend d’attque la scène avec  »No Maker Made Me », enchaînant sur le single  »happiness », puis le très club  »Nightlife ». D’ailleurs, on remarque assez vite que le groupe s’est encore un peu plus enfoncé dans les sonorités clubbing, flirtant avec l’EBM comme jamais.

Une autre constatation qui saute aux yeux (autant que leurs body de danseuses très échancrés), c’est la place prépondérante qu’ont prises Sammi Doll et Madame Gezang depuis le début de la tournée. Jouant du clavier, de la basse, des percussions, tout en chantant sur la majorité des titres, les deux musiciennes assurent le show avec une énergie et une sauvagerie qui force le respect autant que l’admiration, ainsi qu’un peu de crainte. En effet, si l’ancienne membre de My Satellite et des Losers ressemble à la dangereuse Réplicante de Blade Runner, que dire de Madame Gezang et de l’affolante aura sexuelle qui s’échappe de sa personne?

En comparaison, l’éternel dandy Chris Corner semble presque faire pâle figure, caché sous sa caquette ou son chapeau à plumes. Tel le dadaiste ultime, enfin libéré du poids de son propre groupe, il semble laisser totalement la vedette à ses deux incroyables musiciennes, partageant presque le relatif anonymat de son Jon Siren de batteur. Il est d’ailleurs fascinant de constater à quel point les deux hommes du groupe partagent le même mimétisme que leurs deux camarades, comme une forme de camouflage artistique destiné à brouiller encore les pistes pour le public. Définitivement dada.

Suivant à peu de choses près la setlist de 2015 ( »The Unified Field », Spit It Out »,  »Insomnia »), IAMX ne déroge véritablement à sa routine de tournée que dans le traitement de l’ensemble, instaurant une nouvelle force de frappe à ses morceaux en les teintant de sonorités toujours plus synthétiques.

Le seul inconvénient de cette nouvelle dynamique teknoide, c’est qu’on pas prêts de retrouver de vieux classiques tranquiles tels que  »President » ou encore  »My Secret Friend ». Mais bon, le groupe joue toujours  »Kiss + Swallow », ce qui est déjà pas mal.

Les rappels seront à la hauteur (ce n’est pas comme si le groupe n’avait pas de titres fédérateurs),  »I Come with Knives »,  »The Alternative » et  »Oh Cruel Darkness Embrace Me », le quatuor nous quittant avec le classique  »This Will Make You Love Again ».

Si je n’avais pas eu une rage de dent (en moins) tout le long, j’aurai probablement mieux apprécié ce concert de folie, mais la joie de me retrouver face à cette équipe de beautiful freaks en compagnie d’ami(e)s aura été bien suffisante à mon bonheur. Vivement quand même le prochain album.

http://iamxmusic.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s