SIVERT HOYEM, LIVE AU BIERHÜBELI, BERNE

Résultat de recherche d'images pour

 

 

En ce doux mois d’octobre, c’est donc en direction de la capitale Suisse que nous nous dirigeons avec une fidèle amie pour assister au dernier concert de la tournée du chanteur norvégien et, est-il besoin de le rappeler, frontman des légendaires Madrugada.

Profitant de la guest-list pour services rendus au rock, nous pénétrons dans la vénérable salle du Bierhübeli, un ancien restaurant entre le 18ème et 19ème siècle qui, suite à un incendie, devint une salle de concert au début du 20ème, accueillant jusqu’à aujourd’hui de prestigieux artistes internationaux. Attendant mon amie au milieu de la foule anonyme, quelle ne sera pas ma surprise de me faire saluer chaleureusement pas une charmante jeune femme aux cheveux bleu cobalt et dont il m’aura fallu une bonne semaine pour enfin arriver à mettre un prénom dessus, son mystère m’accompagnant durant tout le concert et les jours suivants. Rejoignant mon amie et un couple de ses fréquentations, nous pénétrons enfin dans le hall pour la première partie.

Ouvrant les dates du Lioness Autumn tour pour Sivert Hoyem, le chanteur Luke Elliot nous aura accompagné le temps d’un set folk intemporel, quelque part entre Leonard Cohen, Nick Lowe et Richard Hawley. Pendant tout son set, je n’aurai pas réussi à m’enlever de la tête que cet homme voyageait en stop entre ses concerts, portant sa valise en fumant au bord de la route.

Arrivant sur scène sur les accords de  »The Boss Bossa Nova », l’artiste de 40 ans arrive en territoire conqui, le public lui réservant un accueil digne d’une superstar. Il faut dire que Sivert Hoyem, que ce soit en solo ou avec Madrugada, a une histoire avec la capitale, y ayant chanté à plusieurs reprises et s’y étant fait de nombreux ami(e)s.

Madrugada oblige, la soirée sera émaillée de quelques classiques du groupe culte, et ce dès le second titre,  »Belladonna ». Suivront un peu plus tard le délicat et ultra populaire  »Honey Bee », ainsi que  »Majesty ». Le coup de grâce sera donné lors des rappels avec successivement  »The Kids are on High Street »,  »Electric » et  »Step into this Room and Dance for Me ».

N’étant pas un grand connaisseur de l’oeuvre solo de Sivert Hoyem, je ne m’avancerai pas à analyser chaque titre chanté, d’autant que cette chronique intervient quelques semaines plus tard. Néanmoins, je me dois de noter une jolie reprise de Bob Dylan ( »Oh Sister ») jouée en hommage à son prix Nobel reçu le jour-même, et cela au grand désespoir de mon amie qui ne l’apprécie guère.

D’un point de vue général, j’ai été relativement impressionné par le charisme du chanteur norvégien, par sa classe naturelle et la facilité déconcertante avec laquelle il gère la scène, se mouvant face au public (tel le regretté David Bowie), avec une aisance hypnotisante. Entre rock, pop et folk, sa palette musicale aura eu le temps d’enchanter tous les publics présents ce soir. Mais surtout, ce qui frappe, encore plus que sur album, c’est cette voix extraordinaire, grâve et chaude à la fois, presque irréelle et renvoyant directement à celle de quelques grands frontman déjà cités et auxquels ont pourrait ajouter Nick Cave ou encore Peter Murphy.

Possédant l’album  »Exiles » (avec The Volunteers), j’aurai reconnu également, en plus des morceaux de Madrugada, quelques titres comme  »January 3rd » et le fabuleux  »Into the Sea »,  une chanson entêtante que j’ai usé jusqu’à la corde en son temps.

Terminant son concert de près de deux heures par le solennel  »Silences » tiré de son dernier album, Sivert Hoyem nous quitte enfin en compagnie de ses musiciens sur l’enregistrement audio du  »Broken Flag » de Patti Smith. Quelle belle soirée ce fut.

 

http://live.siverthoyem.com/

http://www.lukeelliot.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s