ANNABELLE DE JOHN R. LEONETTI

Résultat de recherche d'images pour "annabelle movie poster"

Grosse sensation de 2014, Annabelle, comme beaucoup de films d’horreur reprenant des thèmes forts tombés en désuétude, m’est complètement passé au dessus de la tête lors de sa sortie. Premièrement, parce qu’il revisitait un genre que je connais bien depuis l’adolescence et que je considérais comme sacré (Dolls, Les Poupées du Diable, la série des Chucky et des Puppet Master, Magic avec Anthony Hopkins, brrrr…). Deuxièmement, parce que j’avais adoré Dead Silence en 2007 et que le film n’avait pas eu le succès qu’il méritait, donc je n’allais pas donner mon argent à ce Annabelle douteux qui, en plus de ça, semblait destiné à un public que je ne supporte pas, celui qui va au cinéma pour se marrer devant des films d’horreur.

Deux ans plus tard, il me semblait temps de donner enfin une chance à ce film, ayant surtout enfin vu Conjuring, dont il est le spin-off revendiqué. J’ai donc lancé le film en début d’après-midi et… comment dire? Ce n’est vraiment pas très bon, même avec la meilleure des volontés.

Le gros point faible d’Annabelle,car il y en a plus qu’un, c’est surtout ce couple bourgeois détestable formé par Annabelle (sérieux?!) Wallis et Ward Horton. Pendant tout le film, on se pose cette même question: qu’est-ce que j’en ai à faire de Monsieur et Madame Form?! Qu’ils crèvent!!! Ils sont nazes, ringards et tellement conformistes que ça en est pénible. Le simple fait que Mia (Wallis) puisse collectionner des vieilles poupées et que son bellâtre de mari puisse alimenter sa passion, suffit à les qualifier pour mourir dans d’atroces souffrances. Niveau empathie à leurs malheurs, c’est donc très mal partit, parce que l’on s’en branle totalement qu’ils s’en sortent, on ne veut pas qu’ils s’en sortent, on aimerait juste qu’ils meurent, si possible rapidement.

Je n’ai rien contre Annabelle Wallis, je l’ai bien aimé en Jane Seymour dans The Tudors et elle est absolument impeccable dans Peaky Binders dans le rôle de Grace Burgess. Par contre, dans Annabelle, elle est tarte comme c’est pas permis.

Encore pire que sa performance, celle de Ward Horton (sa filmographie me désespère tellement que je ne vais rien mettre), véritable endive sur pattes et pub vivante pour l’homme métrosexuel de salon. Que des acteurs aussi transparents puissent trouver du travail dans le cinéma me désespère au plus haut point. Ce gars semble constipé du début à la fin et ne sert pratiquement à rien, sa femme subissant toute seule les attaques de la poupée jusqu’au bout.

Après, la médiocrité des acteurs tient aussi beaucoup à la personne qui les dirige et là, on aurait pu voir venir le coup. En effet, avant de commettre le hold-up de 2014 (257 millions de box-office pour une mise de départ de 6,5!), John R. Leonetti a été le réalisateur de Mortal Kombat: Annihilation et le téléfilm The Butterfly Effect 2. Directeur de la photographie sur tous les films de James Wan, Leonetti est le prototype même du professionnel de l’image qui n’aurait jamais du passer à la réalisation. A sa décharge, Annabelle est le plus appliqué du lot, ce qui n’en fait pas pour autant un bon film, loin de là.

Entre les jumpscares faciles, la musique d’ambiance omniprésente et une poupée foutrement moche qui ne fait absolument rien, Leonetti se donne beaucoup de mal pour tenter de nous faire peur, hélas, ça ne marche pas, Annabelle n’étant pas un film effrayant pour un sou, si ce n’est pas sa médiocrité et sa prévisibilité. Même quand il filme des acteurs maquillés en spectres supposés terrifiants, il n’arrive pas à s’approcher de l’esthétisme et du ressenti viscéral de James Wan. Pas facile de dupliquer le talent des autres quand on n’est qu’un honnête tâcheron qui réalise un film par décennie.

En conclusion, Annabelle est une perte de temps complète et une addition embarrassante à la brillante saga de The Conjuring. Si vous désirez vraiment flipper devant un film de poupée, je ne peux que vous renvoyer au maître Wan avec son sous-estimé Dead Silence de 2007.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s