THE FOREST DE JASON ZADA

Résultat de recherche d'images pour "the forest movie poster"

Séance de rattrapage pour le premier film de  Jason Zada, une petite production horrifique de dix millions qui en aura pratiquement rapporté quatre fois plus lors de sa sortie en salles.

Mettant en scène une Natalie Dormer (Game of Thrones, The Tudors) littéralement à contre-emploi (peu maquillée et à la mine fatiguée), The Forest raconte le voyage au Japon de son personnage, Sara Price, une américaine dont la sœur jumelle, Jess, se serait rendue dans la forêt de Aokigahara, un lieu réputé pour ses suicides. Refusant de croire que sa sœur est morte, Sara va se lancer à sa recherche, rencontrant nombre de personnes sur sa route, tout en se confrontant à une culture étrangère qui la dépasse un peu et qu’elle ne cherche pas spécialement à comprendre.

Bien que se passant essentiellement au Japon, The Forest est tout sauf un film japonais. A la différence de The Grudge avec Sarah Michelle Gellar, le point de vue adopté ici est totalement américain et, c’est aussi le gros problème, quelque peu condescendant. En effet, de par son objectif principal, qui est de retrouver Jess en vie, Sara n’a pas vraiment le temps de se plier aux us et coutumes du Japon, se permettant même de remettre en questions leurs traditions ou même de faire la morale aux quelques locaux (qui parlent tous miraculeusement anglais) qui tentent amicalement de la préparer au pire.

Le second point embarrassant, c’est le casting. La forêt de Aokigahara est un lieu typiquement japonais où les japonais vont se suicider, pas vraiment un lieu touristique où l’on s’attend à trouver Taylor Kinney (second rôle sans saveur), Eoin Macken, James Owen ou encore Stephanie Vogt. Mais bon, pourquoi pas?!

L’autre souci que j’ai avec ce film  réside dans le choix de son actrice principale. L’anglaise Natalie Dormer, qui nous a habitué à des rôles historiques comme celui de Anne Boleyn, Lauren Bacall ou encore la Reine-Mère Elizabeth (sans oublier celui de Cressida dans Hunger Games et Margaery Tyrell dans Le Trône de Fer) est ici bien terne, semblant même parfois absente, tant son rôle aurait pu être tenu par n’importe qui d’autre à sa place. Après, son interprétation reste tout à fait honorable, mais on sent bien que la direction d’acteurs n’est pas le point fort de Jason Zada. Surtout, il n’arrive pas à créer une connexion avec cette fameuse sœur jumelle (préférant partir ailleurs avec le personnage incarné par Taylor Kinney) qui devrait pourtant être le fil rouge du film et qui, au bout du compte, n’est que le ressort final de l’histoire.

Film bavard et quelque peu ennuyeux. The Forest semble fonctionner à l’économie du début à la fin, Zada utilisant jumpscares et séquences de cauchemars de façon récurrente, recyclant le cliché de l’adolescente japonaise tout en se baladant sur un problème de société (le suicide) qu’il ne tente jamais de comprendre ou même d’analyser, un peu à l’image du Japon, qu’on oublierait presque tant il est laissé au second plan. A la décharge du jeune réalisateur (c’est son premier film, rappelons-le), la séquence de la View-Master est bien flippante, mais elle ne fait que cacher le fait que The Forest n’est pas véritablement un film d’horreur mais juste un thriller déguisé qui utilise des gimmicks du genre pour nous terrifier. Certes, le twist final est relativement bien amené, mais de là à revoir ce film une seconde fois, il ne faudrait pas exagérer non plus.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s