STUCK IN THE SOUND, LIVE A ROCK ALTITUDE, LE LOCLE

Il y avait de quoi se réjouir en ce second week-end du mois d’août, en effet, le meilleur groupe de rock français de ces dernières années était de passage au Locle pour nous gratifier d’extraits vrombissants de son dernier effort studio, l’impeccable  »Survivor », sans oublier quelques pépites de la véritable usine à classiques que fut leur album  »Pursuit » de 2012, à mon sens leur chef d’oeuvre indépassable.

Il est 21:15 quand les parisiens investissent la scène secondaire du festival Rock Altitude, démarrant les hostilités avec un  »Ouais » de circonstance (et tiré de l’album  »Shoegazing Kids de 2009, tout comme  »Shoot Shoot » un peu plus tard) qui rameute la foule plus vite que des soldes dans un Virgin Megastore.

Joué en second,  »Brother », issu de  »Pursuit », vient rappeler le génie tubesque de cet album inépuisable, comme le feront les autres tueries que sont  »Let’s Go » et  »Bandruptcy », mais, surtout, la power ballad  »Tender », qui restera pour moi le meilleur moment de leur performance, sa montée en puissance me foutant des frissons à chaque fois.

Regardant mes deux jeunes amies à mes côtés, ces dernières étant bien moins fans que moi, je constate qu’elles sont déjà tombées sous la coupe des parisiens, se déchaînant déjà comme de vieilles groupies sur leurs riffs accrocheurs. Me voilà rassuré, ayant toujours la sale habitude de sur-vendre les groupes que j’aime.

Pour ce qui est de  »Survivor », le dernier album, même si je ne suis pas encore super fan de titres comme  »Miracle » (bien trop funky pour moi) ou encore  »Lady Of The Night » et  »Eyes Like Ice », le final assassin sur  »Pop Pop Pop » m’aura bien éclaté. Tout comme il aura conquit la majorité du public, véritablement ravi d’une telle énergie au service du rock.

Nerveux, puissant et littéralement monté sur ressorts, Stuck In The Sound a vraiment fait parler la poudre durant cette petite heure, ses gratteux rebondissant dans tous les sens en compagnie de leur José Reis Fontao de chanteur, ce dernier toujours très en verve et assurant comme le frontman unique et attachant qu’il est.

A mon grand désespoir, pas de  »Criminal », ni de  »Pursuit » ce soir, la faute à un timing plutôt serré entre les performances des artistes. Trop dommage. La prochaine fois, c’est une certitude.

http://stuckinthesound.com/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s