MARK LANEGAN, LIVE AUX CAVES DU MANOIR, MARTIGNY

Après la folk intimiste de The Sad Riders, l’arrivée de l’une des influences majeures de son chanteur semble comme une suite logique à la soirée en cours. En effet, si l’on pouvait compter sur les doigts d’une main les noms de ceux qui ont fait l’histoire du rock alternatif américain de ces trente dernières années, Mark Lanegan serait assurément l’une de ses phalanges.

L’ancien frontman des Screaming Trees et collaborateur des Queens of the Stone Age, entre autres, arrive donc sur la scène des Caves du Manoir en compagnie de son Band, composé de… Jeff Fielder, un guitariste prodigieux, certes, mais qui ne remplace pas les deux absents que sont Fred Lyenn et Duke Garwood. Mais bon, Fielder étant capable de faire le show à lui tout seul, on ne s’en plaindra pas.

Rivé dans sa position live immuable (une main agrippée au micro, l’autre tenant le pied) et droit dans ses bottes, Lanegan démarre sur  »One Way Street » parfaitement envoyé pour un début de concert.

Et sinon, petite réflexion personnelle, m’étant si souvent amusé à traiter la légende de Seattle de fils putatif de Tom Waits, force est de constater que malgré ses cinquante-et-un ans bien tassés, Lanegan semble tout autant ravagé par l’alcool et le tabac que le natif de Pomona de quinze ans son aîné. Je ne juge pas, hein, je suis juste admiratif.

Pas mal de covers au programme de la soirée. Dans l’ordre,  »Creeping Coastline Of Lights » de The Leaving Trains,  »I’ll Take Care Of You » de Brook Benton, méconnaissable  »Autumn Leaves », de Yves Montand,  »Die Moritat Von Mackie Messer (Mack The Knife) » de Bertolt Brecht,  »Pretty Colors » de Frank Sinatra, ainsi que  »On Jesus’ Program » de O.V. Wright. Sans oublier deux titres puissants d’émotions des Screaming Trees,  »Where The Twain Shall Meet » et  »Halo Of Ashes », qui sera d’ailleurs la dernière chanson des rappels et de la soirée.

Au milieu de tout ça, quelques titres plus personnels, tels  »The Wild People » tiré de l’album Phantom Radio » de 2014, le classique  »The Gravedigger’s Song »,  »One Hundred Days » ou encore  »Low ».

Totalement statique sur scène, peu bavard, se contentant de hocher de la tête avec un petit rictus lorsque la foule applaudit en fin de morceau (rappelant un peu Henry Rollins par sa timidité élevée en dignité brute), Lanegan ne semble guère préoccupé par la notion de service après vente, préférant délivrer un set sec et sans fausse note que de sortir de sa position calculée et bloquée depuis le début de son tour de chant. C’est totalement admirable.

Et puis, ce n’est pas comme si à ses côtés, ne se trouvait pas l’un des meilleurs guitaristes du circuit rock actuel. Jeff Fielder, prodige de Seattle et fan de Pearl Jam, devenu depuis ami avec ses idoles, est l’archétype de cette jeune génération de guitaristes qui a depuis longtemps délaissé les plans guitar-hero des écoles spécialisées pour une approche plus old school et apprise sur le tas. Avec ses faux airs de Butch Vig jeune et son éternel chapeau vissé sur la tête, l’actuel compagnon de la chanteuse et guitariste folk Tekla Jasmine Waterfield semble avoir le monde à ses pieds.

En rappels, le duo nous offrira quelques dernières bombes comme  »I Am The Wolf » et la merveilleuse  »Torn Red Heart » tout deux des titres de  »Phantom Radio », ainsi que  »Bombed » et  »Wallflowers », avant de terminer par le titre des Screaming Trees cité plus tôt, l’offrant pratiquement en offrande à son guitariste émérite qui le transforme en un maelstrom incandescent du plus bel effet pour une sortie de scène, le patron étant déjà loin depuis longtemps quand il quitte la scène. Beaucoup trop d’émotions ce soir.

http://marklanegan.com/

https://www.facebook.com/jeff.fielder.319

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s