HEMLOCK GROVE, SAISONS 1-3

Résultat de recherche d'images pour "hemlock grove poster"

Produite et diffusée entre 2013 et 2015 sur Netflix, Hemlock Grove est le prototype même de la série fantastique qui avait tout pour devenir culte et qui s’est lamentablement écroulé dans sa conclusion. Pour faire court, une première saison intrigante, une seconde totalement fascinante et une troisième décevante à tous les niveaux. Mais revenons au début.

Adaptation du roman de Brian McGreevy, Hemlock Grove est une sorte de variation (toutes proportions gardées) de la série Twin Peaks. Se passant en Pennsylvanie dans la petite ville de Hemlock Grove, l’histoire débute par la découverte des corps sans vie de deux jeunes filles, à la différence que ces derniers sont atrocement mutilés.

Au même moment, la famille rom Rumancek emménage dans le coin, trouvant refuge dans un gigantesque mobile-home. Peter (Landon Liboiron), le cadet un peu voyou, devient rapidement ami avec Roman Godfrey (Bill Skarsgard), jeune et étrange héritier de la famille la plus fortunée de la ville. Ensemble, ils vont mener leur propre enquête (comme les ados de Twin Peaks), découvrant de nouveaux mystères tandis que l’histoire nous présente différents personnages secondaires.

Incarnant l’affreuse mère de Bill, Olivia, Famke Janssen est pratiquement un personnage principal à elle-toute seule, sa présence maléfique (ainsi que son jeu d’actrice de première catégorie) débordant plus que de raison sur la dynamique du jeune duo d’acteurs, la néerlandaise vampirisant chacune des scènes dans lesquelles elle se trouve. On ne s’en privera pas, tant Hemlock Grove semble avoir été taillé pour elle.

Autre personnage capital, Shelley Godfrey (Nicole Boivin puis Madeleine Martin), sœur de Bill et variation de la créature de Frankenstein, son corps gigantesque étant déformé, tout comme la moitié de son visage. Shelley est véritablement l’âme de la série, un personnage formidablement humain qui se débat dans un monde sans pitié pour ceux et celles qui ne correspondent pas à la norme.

La première saison avançant, on en apprend beaucoup plus sur les secrets de la ville, des familles Rumancek et Godfrey, de nombreux membres de ces deux familles apparaissant les uns après les autres, tandis que des révélations sur la véritable nature de nos deux héros prennent enfin tout leur sens. Mais chut, il y en a peut-être qui n’ont jamais vu la série. Je m’en voudrais de leur gâcher la surprise.

La saison deux permet de nous attarder sur le quatrième personnage le plus fascinant de Hemlock Grove, j’ai nommé le docteur Johann Pryce (saisissant et crispant Joel de la Fuente), responsable de l’institut, ainsi que du laboratoire secret appartenant à la famille Godfrey et dont les expériences dépassent l’entendement.

L’histoire prenant des allures de thriller surnaturel, l’amitié des deux jeunes héros étant mise à rude épreuve au cours des deux premières saisons, tandis que les plans d’Olivia commencent à se révéler dans toute leur sordide cruauté, on aurait pu espérer que la troisième et dernière saison ferait taire les critiques mitigées, pour la plupart consécutives à l’horreur débridée de la série.

Hélas, passablement de personnages secondaires vont être expédiés de manière complètement gratuite, souvent après des intrigues remontant au début de la série. Pire, le traitement des personnages principaux va être tellement mal géré que même le casting en souffrira, les acteurs principaux semblant pratiquement en roue libre dans les derniers épisodes, la production ne cherchant même pas à colmater les écueils de l’ensemble, tant d’un point de vue narratif qu’au niveau des effets spéciaux, ces derniers touchant le fond jusque dans le plan final.

Ce qui s’est passé avec Hemlock Grove est un ratage rare dans l’industrie du divertissement. S’il fallait citer un exemple récent, le Fantastic Four de Josh Trank viendrait immédiatement à l’esprit, le film du réalisateur de Chronicle ayant quelques fulgurances fascinantes qui ne réussissent pourtant pas à cacher le cafouillage interne qu’a été sa production et sa finalisation en dépit du bon sens.

Série maudite et détestée par une légion de geeks haineux, Hemlock Grove est une série malade qui mérite grandement d’être réévaluée d’urgence (en tout cas pour ses deux premières saisons), ses thématiques et son casting attachant méritant mieux que le bâchage médiatique dont ils ont été victimes. A vous de juger.

https://www.netflix.com/ch-fr/title/70242310

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s