IT FOLLOWS DE DAVID ROBERT MITCHELL

Pour une fois que la hype est justifiée (ainsi que l’acharnement de l’un de mes meilleurs amis à me faire découvrir la chose), je ne vais pas me priver de consacrer le film de David Robert Mitchell comme le meilleurs film d’horreur vu en 2015, enterrant au passage passablement d’autres productions de ces dernières années.

Utilisant une idée narrative aussi originale que d’une simplicité folle, le film réussit à nous faire flipper comme rarement le genre aura été capable de le faire, empruntant pour cela énormément au cinéma de John Carpenter (la musique au synthétiseur, l’image et le cadrage, l’ambiance générale hors du temps) et George A. Romero, les deux influences principales de Mitchell.

Quand à l’histoire? Difficile d’en parler sans révéler le pot aux roses. Disons qu’il s’agit surtout d’un twist narratif d’une originalité folle, le film tournant principalement autour de la transmission d’un mal ancien qui passe par une activité humaine des plus plaisantes, enfin, la plupart du temps.

Adaptant à sa sauce le postulat de base archi-connu (et usé jusqu’à la corde) d’une bande de jeunes gens devant luter contre une menace terrifiante qui lui échappe totalement et contre laquelle elle ne peut rien faire, sinon fuir, le film en donne une relecture non seulement rafraîchissante mais totalement nouvelle.

Ecrit et réalisé par David Robert Mitchell, It Follows est principalement inspiré de rêves récurrents que le réalisateur faisait dans son adolescence, étant poursuivit par une présence mystérieuse. Nés de l’anxiété dues au divorce de ses parents, ces rêves persistants auront servit de canevas de départ pour l’écriture du film.

Ayant été complètement bouleversé par la progression narrative et émotionnelle de ce film, saisissant progressivement son importance en plein visionnage, je ne peux qu’affirmer la conclusion que j’en ai faite, à savoir qu’il y aura un avant et un après It Follows, c’est une certitude.

La pire chose qui pourrait arriver dans l’immédiat, ce serait que l’on élabore une suite à ce désormais classique intouchable du cinéma mondial.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s