OUIJA DE STILES WHITE

 

Premier film du screenwriter Stiles White, Ouija est un film d’horreur plutôt honnête (bien que sans génie) qui semble avoir payé pour passablement d’autres productions du genre pas toujours très bien réalisées. Se faisant bâcher par bon nombre de critiques, certains ne l’ayant même pas vu, Ouija peut se féliciter de n’avoir coûté que 5 millions de dollars et d’en avoir rapporté presque 100 de plus!

Commençant par un flashback d’introduction plutôt efficace avec deux jeunes filles manipulant la fameuse planche, Ouija vient nous rappeler qu’il ne faut jamais y jouer seul. Le film commençant véritablement des années plus tard, nous comprenons rapidement que l’une des deux participantes du flashback n’a pas respecté la première règle, en payant le prix fort.

A ce stade, je dois bien reconnaître que ces premières minutes s’avèrent hautement satisfaisantes par la maîtrise dramatique du jeune réalisateur. Et même si la suite me donne des pistes pour comprendre pourquoi ce film n’a pas eu très bonne presse, il s’avère bien plus satisfaisant que bon nombre de films d’horreur que j’ai pu voir ces dernières années.

La suite, c’est que les ami(e)s de la malheureuse vont se réunir pour tenter de comprendre ce qui lui est véritablement arrivé, tombant évidemment dans le piège tendu par la planche, la tentation de jouer au Ouija étant plus forte que le bon sens du groupe, les cinq se retrouvant hantés par une mystérieuse entité se faisant passer pour leur défunte amie.

Alors OK, l’histoire est archi-classique, le suspense et les jumpscars sont pour la plupart prévisibles mais le casting (Shelley Hennig, Olivia Cooke et Daren Kagasoff, entre autres) n’est pas constitué d’adolescent(e)s totalement décérébré(e)s et certaines scènes (dont celle de la pendaison avec la guirlande lumineuse) mettent quand même bien mal à l’aise le spectateur blasé qu’il m’arrive d’être.

Au final, il n’a pas manqué grand chose au film de Stiles White pour qu’il sorte du lot. Nous verrons bien si sa suite, prévue pour dans quelques mois, saura s’élever au dessus de son modèle.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s