SELMA DE AVA DUVERNAY

Ce film américano-britannique de Ava DuVernay raconte la fameuse marche de 1964 pour les droits des Afro-Américains (dont l’inscription sur les listes électorales) mené par le SCLC  (Southern Christian Leadership Conference) et son président Martin Luther King.

C’est également un portrait au vitriol de l’Alabama blanche est profondément raciste de l’époque. En ce sens, Selma renvoie directement à des films de la trempe de Mississippi Burning, l’enquête policière des petits blancs en moins et le point de vue des principaux intéressés en plus.C’est d’ailleurs la principale qualité du scénario de Paul Webb, donner un éclairage du côté des opprimés plutôt que du côté des bourreaux ou des quelques bonnes personnes y étant affiliées.

Il est d’ailleurs intéressant de constater que ce mouvement social au combien légitime a été en partie empêché par le directeur du FBI ainsi qu’un shérif et un gouverneur. Ce qui explique probablement pourquoi une telle histoire se devait d’être racontée avec un point de vue différent.

Produit entre autres par sa réalisatrice et Brad Pitt (très actif pour la reconnaissance des minorités ethniques), Selma est un film nécessaire pour mieux comprendre le chemin qui a été fait et surtout tout le travail qu’il reste à faire, le combat pour l’égalité des races étant encore très loin d’être derrière-nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s