BEASTS OF NO NATION DE CARY JOJI FUKUNAGA

 

J’avais complètement oublié de parler de ce téléfilm en 2015 et je profite de cette chronique pour rattraper cet oubli impardonnable, Beasts Of No Nation s’avérant une oeuvre aussi tragique que viscérale. Produit et diffusé en exclusivité par et sur Netflix, le film a néanmoins connu une sortie technique dans une trentaine de salles afin d’échapper à la qualification de téléfilm, mais cela ne trompe personne.

Adapté d’un roman de l’écrivain nigérien Uzondinma Iweala, Beasts Of No Nations raconte le destin de l’un de ces innombrables jeunes africains (le pays où l’action se passe n’est jamais cité). Se prénommant Agu, le gamin, devenu orphelin après la guerre civile après avoir vu son père assassiné devant ses yeux, est récupéré par les milices rebelles pour devenir un enfant soldat, tombant rapidement sous la coupe d’un warlord aussi charismatique que totalement dérangé.

Dans le rôle de ce fou sanguinaire, Idris Elba, totalement ahurissant, semblant jouer au ralenti et sans effort mais distillant une peur bien tangible, un peu comme Brando dans Apocalypse Now, mais un Brando servile qui aurait encore des ordres et des comptes à rendre à un supérieur hiérarchique. Oubliez Brando du coup, Elba joue juste un monstre ordinaire qui envoie des enfants à la mort.

Film fort, implacable et pourtant pas totalement dénué d’espoir, malgré toutes les questions qu’il laisse en suspens, Beasts Of No Nation demeure une claque plusieurs mois après sa vision de par le témoignage quasiment documentaire qu’il délivre.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s