BATTLE ROYALE, LE MANGA (PARTIE 1)

Scénarisé par Koushun Takami (l’écrivain du livre paru en 1999) et dessiné par Masayuki Taguchi (Baron Gong Battle, Black Jack NEO), Battle Royale est un mangas en 15 volumes publié entre 2000 et 2005. Paru en même temps que le film live de Kinji Fukasatsu, le manga, (bien que fidèle mais plus long), développe davantage la personnalité de ses protagonistes et va très loin dans la représentation visuelle de violence extrême, ainsi que dans celle de scènes de sexes hautement pornographiques.

Se présentant sous le forme d’une dystopie, Battle Royale se passe dans un pays totalitaire répondant à l’appellation de République d’Extrême-Orient (et qui ressemble beaucoup au Japon moderne fonctionnant comme la Corée du Nord dans un futur proche). La population adulte vivant dans la peur de la jeunesse, une loi est promulguée afin d’endiguer cette violence à travers la télé-réalité. En effet, chaque année, une classe de collège de 3ème est tirée au sort et ses élèves sont amenés sur une île déserte afin de s’y entre-tuer jusqu’à-ce qu’il n’en reste plus qu’un.

Le manga ne perd pas trop de temps à démarrer, posant en quelques pages le contexte dans lequel le pays se trouve, montrant des images télévisées de la gagnante du précédent Battle Royale, puis commençant à présenter ses premiers personnages avant d’en arriver rapidement à la scène d’un bus bondé de 42 étudiants croyant être sur la route d’un voyage scolaire, tout ce petit monde se faisant rapidement gazer pour se réveiller au milieu d’une salle de classe avec un collier explosif au cou. Devant eux, le professeur superviseur.

C’est là que le manga dérape quelque peu par rapport au livre et au film (même s’il y a des différences entre les trois œuvres). Le professeur superviseur, bien que froid, stricte et totalement contre les élèves, est ici montré contre un psychopathe narcissique de la pire espèce, ses paroles mielleuses faisant plus penser à un tortionnaire jubilant d’avance de pouvoir tuer impunément des adolescents qu’à une personne assermentée devant inculquer des directives de survies essentielles à des jeunes gens effrayés. Tuant un premier élève récalcitrant de deux balles dans la tête à bout portant, en poignardant une autre (dont le seul tort fut de parler à sa camarade) en plein front et manquant d’en assassiner une troisième (lui tirant une balle dans la jambe), ce personnage monstrueux donne le ton de ce que sera Battle Royale durant 15 volumes.

à suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s