VERENA VON HORSTEN, LIVE A LA PARENTHESE, NYON

C’est après deux heures de route et de bouchons depuis Lausanne que nous arrivons enfin à Nyon pour assister au concert de Verena Von Horsten, mon amie devant l’interviewer pour Daily Rock en ce joli mois de novembre à peine commencé.

Marchant dans la vieille ville, nous pénétrons dans un petit tunnel qui nous amène dans la cave où se trouve le bar-concert de la Parenthèse. Tout en longueur avec sa scène minuscule au fond du bar, l’endroit se prête à priori assez mal à l’exercice live, l’étroitesse des murs étant encore diminuée par l’ajout de tables d’un côté et du zinc de l’autre, plus les chaises, tabourets et autres banquettes qui terminent de rendre les lieux exigus au possible. Et la clientèle d’habitués n’arrange rien comme je vais pouvoir le constater un peu plus tard.

Verena Von Horsten donc, jeune artiste zurichoise chantant en anglais et venant défendre son deuxième effort studio, le bien nommé  »Alien Angel Super Death » en compagnie de son groupe. Elle arrive  sur scène en traversant le public, habillée d’une robe noire par endroits transparente, sa chevelure verte la posant directement en concurrence avec une certaine Ramona Victoria Flowers.

Le groupe commence avec  »Sweet Lullaby », une jolie pop-song à double-sens et tirée du dernier album comme beaucoup de la setlist de ce soir . Le refrain est entraînant, c’est superbement interprété et je commence déjà à tomber totalement sous le charme de cette chanteuse.  »All About » et son intro me rendent encore plus attentif, reconnaissant des sonorités bien particulières que j’ai pu apprécier chez un autre artiste que j’aime beaucoup, Woodkid. Mais c’est le troisième titre qui m’emporte litéralement.  »Sakrament der Büffelherde » et la performance vocale ahurissante qui m’emporte au cœur de l’âme belle et torturée de cette jeune femme fascinante, croisement improbable entre deux chanteuses (toutes deux suédoises qui plus est) que j’adore, Robyn et Frida Hyvönen.

Je ressens assez vite des cassures chez Verena Von Horsten, mais je ne sais pas encore à quel point j’ai raison. Pour le réaliser, il me faudra lire les notes de pochette de l’album que va m’offrir l’amie qui m’a amenée en voiture à ce concert, puis faire un tour sur le site officiel de la chanteuse afin de connaître l’histoire complète.

Agressée sexuellement dans sa jeunesse, abandonnée. Tentatives de suicide, avant que son frère ne la précède, lui sauvant quelque part la vie en se retirant la sienne. Tout est là, dissimulé dans les paroles de son album, camouflé en electro pop.  »Alien Angel Super Death » est  une forme d’exorcisme par la musique. Et quel exorcisme, aussi noir que lumineux! J’en oublierai presque les deux bouseux consanguins qui vocifèrent au bar, le dos tourné à la scène.

Un inédit,  »Your Love », puis l’hypnotique et répétitif  »What You Say » me fait tourner la tête, tout comme les harmonies hindoues de  »The Love we Have Forever » avant le magnifique  »Fire » qui sonne comme un parfait single de Noël.  »The Believer » m’emporte encore plus loin, me rendant compte que le groupe est lui aussi formidable, autant les deux claviers (avec un Moog!) que le batteur.

Le concert se termine sur  »Inner Eye ». Je suis bouleversé. Mon amie me donne l’argent pour que je puisse aller acheter l’album, l’achetant directement à Verena qui est toute contente d’en vendre un (ouais, que sale époque!), je lui fais un petit compliment, puis retourne m’asseoir. Un peu plus tard, je la recroiserai dehors un peu plus longtemps, mon amie devant l’interviewer. Ne voulant pas les déranger, je reste à distance, non pas par pudeur ou timidité (quoi que…) mais parce que j’aurai eu envie de faire cette interview moi, comme au bon vieux temps, avant de quitter le navire.

Mais qu’est-ce qui va pas chez moi? Oh, je le sais bien, sinon je ne serai pas tombé aussi vite sous le charme des chansons de Verena Von Horsten.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s