SEGA MEGA DRIVE ULTIMATE COLLECTION SUR PS3

Possédant depuis peu une console Mega Drive, je me devais de revenir sur cette extraordinaire compilation sortie il y a quelques années  sur la console de Sony. Je dois bien l’avouer, je suis passé complètement à côté de la Mega Drive à l’époque car je ne m’intéressais que fort peu à la possession d’une console. Tout au plus, je me souviens avoir joué à Sonic à deux ou trois reprises alors que j’étais à Paris dans l’appartement de la famille de l’un de mes amis. Ma première expérience du catalogue Sega fut donc cette compilation.

Composé de plus d’une quarantaine de jeux pour la plupart mythiques (plus une poignée qui se débloque selon la progression sur ceux proposés ici), Sega Mega Drive Ultimate Collection s’avère un achat indispensable pour tout amateur de retro-gaming, surtout si on est peu fortuné, certains de ces jeux pouvant vite représenter une certaine somme si l’on désire les retrouver dans leurs cartouches d’origine.

Parmi les jeux présentés, on peut compter six Sonic différents, mais si les deux ou trois premiers sont effectivement des classiques, on ne peut pas en dire autant de l’infâme Sonic 3D, totalement injouable, ainsi que cet affreux flipper qui n’aurait jamais du être commercialisé.

Dans les bonnes surprises, j’ai découvert les deux Vectorman qui permettent de jouer un robot bondissant dans des plateformes en évitant des ennemis fort bien animés. Même bonheur avec Super Thunder Blade où l’on tente de piloter un hélicoptère militaire essuyant un tir de barrage sans fin auquel il semble presque impossible de survivre, ce qui rend ce jeu aussi frustrant qu’addictif.

Je passe sur les RPG, genre Shining Force et Phantasy Star qui sont plaisants mais tellement longs que votre serviteur ne s’est pas encore totalement investi dans leur exploration. Il est même d’ailleurs peu probable que ce jour arrive, sauf si je tombe sur un fan du genre et que je le regarde jouer à ma place.

Autre bonheur de ces découvertes, les deux volumes de Eco the Dolphin qui demeurent aussi fantastiques dans leur réalisation et leur ambiance unique qu’à l’époque où j’en ai entendu parler et vu les premières images. Totalement intuitif dans ses phases de jeu, Eco est, deux décennies plus tard, un véritable ovni new-age. Si vous êtes fan de Ico en particulier ou de Shadow of the Colossus dans une moindre mesure, Eco the Dolphin devrait vous fasciner.

Des jeux de baston forcément, les trois Golden Axe et Streets of Rage qui réveilleront la brute barbare qui sommeille en chacun(e) d’entre-nous. Ces jeux sont relativement identiques dans leurs suites mais on ne les boudera pas pour autant.

Magnifique jeu pour son originalité, Comix Zone permet d’évoluer dans des cases de bande-dessinée en les traversant littéralement dans tous les sens pour affronter des ennemis et activer des éléments du décor. Un jeu passionnant qui mérite vraiment d’être exploré dans son ensemble.

Même chose pour Alex Kidd and the Enchanted Castle (le jeu fétiche de ma copine quand elle était petite) qui devrait plaire aux fans de la saga Mario avec son univers coloré rempli de secrets et de bestioles en tout genres.

Outre les quelques jeux à débloquer en avançant dans la collection, on notera la bonne idée d’inclure des interviews des staffs de l’époque qui reviennent sur la créations de leurs jeux. Totalement passionnant, tout comme cette revisitation du catalogue de l’une des consoles les plus mythiques de tout les temps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s