CHLOÉ MONS, LIVE A LA CAVE DU BLEU LÉZARD, LAUSANNE

Après mon interview qui avait donné lieu à la Une d’un numéro de Daily Rock, l’annonce de la venue de Chloé Mons à la cave du Bleu Lézard résonna en moi comme une récompense inespérée, n’ayant pas pu me déplacer pour la voir en concert plus tôt. Le mois d’avril ne pouvait pas mieux commencer, le dernier album en date de la belle,  »Walking » résonnant encore dans mes oreilles tandis que mes pas m’amenait devant les lieux de sa prestation en territoire helvétique. Réussissant à convaincre quelques amis de m’accompagner sous le prétexte facile d’assister au concert de  »la femme de Alain Bashung », je descendais les escaliers de la cave pour constater qu’il n’y avait pas foule ce soir. Moi qui pensait que tout le Lausanne mélomane et amateur d’artistes vrais serait présent…

Accompagné de son incroyable guitariste, Yann Pechin, croisement improbable entre Paul Personne et… un loup, Chloé Mons arrive sur scène, vêtue d’une robe noir fendue et perchée sur des bottes avec de haut talons aiguilles, car Chloé Mons est aussi petite que son talent de songwriter est grand! En plus, elle est super belle.

Le concert commence, il me semble, avec le titre  »Straight In The Tempest » dont est extrait le titre de son dernier album,  »Walking ». D’entrée, la voix de Chloé, jouant du clavier, nous emporte dans un monde mélancolique et sensuel qui n’appartient qu’à elle. Le public se terrant au fond de la petite salle, Chloé en profite pour lui demander de s’approcher, prétextant qu’il fait froid. Impossible de résister à une telle invitation. Votre serviteur s’exécute en même temps que la vingtaine d’autres personnes présentes.

Suivront d’autres titres tels que  »Pray »,  »Fugue »,  »Alcatraz »,  »Mr Phantom » ou encore  »Three Days In Banjul ». S’aidant d’un tambour ou de son fameux ukulélé customisé (ce dernier posant quelques problèmes de retours tout le long du concert, au grand désespoir de sa propriétaire, cette dernière s’en excusant auprès du public), Chloé Mons délivre une première partie de concert tout à fait splendide, épaulée par les puissants riffs bluesy de son fidèle guitariste, ce dernier s’avérant comme l’attraction de la soirée par son jeu vintage et totalement habité. Mention spéciale à la reprise de Donna Summer et de son  »Hot Stuff », délivré ici dans une version languissante et terriblement sensuelle à donner des frissons.

En milieu de concert, nous aurons droit à l’intégralité de  »La Ballade de Calamity Jane », oeuvre conceptuelle de la belle blonde et constituée de correspondances lues avant chaque chanson. L’interprétation de cet album fascinant mais difficile servira de prétexte à pas mal d’aller-venus dans le public durant son interprétation. Qu’importe, votre serviteur restera pendu aux lèvres de Chloé Mons durant toute son interprétation.

La fin du concert sera l’occasion de quelques derniers titres tirés de  »Walking », puis d’un rappel ou la belle nous offrira une version a capela du titre   »Pray », avant que le concert ne se termine sous des applaudissement nourris.

Chloé refaisant surface à la sortie de la salle pour discuter avec son public, j’en profite pour venir lui parler brièvement, pas envie non plus de l’ennuyer avec mes compliments de fan à la con, lui rappelant notre interview par téléphone en lui tendant une copie de Daily Rock avec elle en Une. Nous discutons une ou deux minutes, je la félicite quand même pour son concert et prend congé rapidement avant de lui faire une déclaration, remontant les marches de la cave du Bleu Lézard avec un large sourire.

http://www.chloemons.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s