MAXÏMO PARK « QUICKEN THE HEART »

 
Le troisième album des Anglais poursuit dans la veine immédiate et frontale des débuts, distillant des rengaines mélancoliques sans prendre le temps de s’arrêter pour souffler. Naviguant dans des mers tourmentées qui n’ont rien à voir avec celles de Kaiser Chiefs ou bien encore Keane (pas de risque de s’empouler par ici ou de tomber dans une mièvrerie non souhaitée, surtout quand on souhaite faire dans la délicatesse), Maxïmo Park semble bien tracer une trajectoire faite sur l’immédiateté saisissante de ses pop songs teintées de new vawe et faisant, enfin, la part belle aux guitares.
 
A noter que l’édition collector contient (en plus des deux pochettes individuelles et des trois livrets à ranger dans une boite en carton aux inscriptions dorées, oh que c’est beau…) un dvd live à Newcastle de plus d’une heure, les chansons étant entrecoupées d’une interview fort estimable du groupe, ce dernier ne l’étant pas moins.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s