DREDG LIVE A L’USINE A GAZ DE NYON

C’est un peu en dernière minute que j’ai répondu au début de l’été à l’invitation de mon amie Joelle pour ce concert du groupe de rock progressif Californien, de retour en Europe pour défendre son dernier effort, « The Pariah, The Parrot, The Delusion ».
Découvrant l’Usine A Gaz pour la première fois, je visite la salle en un instant, l’endroit étant relativement petit. La chaleur est presque insupportable mais nous tenons bon en attendant la bande à Gavin Hayes.
Le groupe arrive sur scène sous les vivas du public. Pas de doute, il y a des die-hard fans ce soir parmi nous. Dredg démarre sur des châpeaux de roues avec « Pessimistic » et « I Don’t Know ». Je suis immédiatement frappé par la puissance vocale de Hayes, presque plus impressionante que sur les albums.
Le concert se poursuit dans une ambiance contagieuse, de « Sanzen » à « Catch Without Arms », la guitare de Mark Engles s’envolant dans la statosphère, commme ce sera le cas avec l’extraordinaire « Bug Eyes », le « tube » du groupe. Entre les titres, le chanteur balance des blagues en direction de ses collègues et du public, partageant quelques anecdotes de tournée sous les regards complices de ses fans.
le concert se termine en apothéose avec des titres comme « Cellar » et « Horizon », puis le groupe vient saluer le premier rang en serrant des mains, de larges sourires sur les visages de chacun. Une bien belle soirée qui va se terminer dehors devant le club en fumant quelques cigarettes par terre devant le tour bus, la tête dans les étoiles.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s