CLARK « TOTEMS FLARE »

Exit Chris, devenu Clark depuis son « Body Riddle » de 2006 (d’où est issu le formidable « Ted » et son clip de malade avec des insectes semblant tout droit sortis d’un film de SF), le premier tome de sa trilogie, c’est lui qui le dit, suivit deux ans plus tard par « Turning Dragon » et enfin, ce « Totems Flare » qui vient mettre un terme, pour l’instant seulement, au brillant travail interne du jeune bidouilleur signé sur le label Warp.
Clark s’en est rendu compte durant la finalisation de « Totems Flare », il tenait là un tryptique parfait, issu de plusieurs années passées à vouloir rendre plus humaines ses machines, sonnant parfois même involontairement pop, comme en témoigne un titre tel que « Rainbow Voodoo » par exemple.
Mêlant mille et une influences, Clark, fou d’anciennes technologies, use jusqu’à la cordes son matériel analogique sur son dernier album, le son étant maltraité avec un certain bonheur (il faut écouter « Future Daniel » pour vraiment s’en rendre compte), comme si on écoutait une vieille cassette qui s’effritait à chaque fois un peu plus. Le bonheur, quoi.
En conclusion, si vous aimez les savants fous de la musique électronique, Clark ne devrait pas tarder à devenir votre meilleur ami.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s