PENDULUM « IN SILICO »

Après The Presets, l’Australie nous offre un nouveau groupe détonnant et tuant, à mi-chemin entre le rock le plus énergique et l’electro la plus pointue, j’ai nommé Pendulum!
En activité depuis 2002 dans le milieu drum n’bass et jungle, Pendulum s’est fait remarquer en Angleterre (ou le groupe y est désormais résident)avec son premier album, « Hold Your Color ». Présent sur quantités de compilations et de jeux vidéos, le groupe ne tarde pas à sortir de son ghetto musical pour collaborer à différents projets entre un remixe pour Prodigy et la production d’autres groupes.
Mais c’est avec « In Silico » que Pendulum explose à travers le monde, son propos se radicalisant avec la mise en avant de guitares bien remontées et de vocaux pour le moins assassins de la part de Rob Swire. On citera en exemple le fabuleux morceau de fin de l’album, le fulgurant « The Tempest », probablement l’une des choses les plus addictives et rock n’roll de cette année.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s