the charlatans « you cross my path »

 
Éternels seconds couteaux de la brit-pop, Tim Burges et son groupe ont toujours été considérés comme un groupe sympa et un peu mélancolique, sans génie mais capable de fulgurances dignes d’un groupe de premier plan.
Originaires de Manchester, les Charlatans ont souffert de cette image pesante de dernier de la classe, sans cesse comparés aux icônes Stone Roses, Happy Mondays et autres formations à succès du moment. Surfant sur la vague « Madchester » du début des années 90, ils en seront les seuls survivants, connaissant de petits succès avec quelques singles rafraîchissants bien dans leur époque. Puis le groupe deviendra une valeur sûre de la brit pop, se faisant à nouveau dépasser par de plus grosses machines telles que Oasis, Blur et Stereophonics.
Mais le groupe poursuit son chemin, malgré le deuil de l’un des leurs, signant quelques grands disques dont le plus grandiose sera sans aucun doute « Us And Us Only ».
On croyait The Charlatans enfin arrivés à maturité mais c’était sans compter le poids des années. Sortant des albums à un rythme affolant d’un tous les deux ans, la qualité de l’ensemble a commencé à s’en ressentir et c’est ainsi qu’on en arrive à « You Cross My Path », qui dois être leur onzième album si je ne me trompe pas dans mon calcul.
Triste album que cette fausse usine à tubes (quatre singles déjà sortis!) et constat amère pour ce groupe de vieux jeunes qui visiblement ne se rend pas compte de sa pauvre forme, continuant à tourner sans relâche pour un public qui semble voir en lui le dernier représentant d’une époque bénie.
J’écoute des titres comme « Oh! Vanity », « Mis-takes », « The Misbegotten » ou encore le titre éponyme et je n’entends que de la redite, voir pire, de tristes copies de New Order et d’autres groupes anglais.
A l’instar de James ou encore de The Verve, ces derniers récemment revenus, les Charlatans traversent une crise, le passage à la quarantaine peut-être… en tout cas une sacré panne d’inspiration. Espérons que cet album navrant ne soit pas la dernière pièce de sa remarquable discographie.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s