Peter Kernel  »How to Perform a Funeral »

On savait que Kim Gordon et Thurston Moore de Sonic Youth avaient des gosses, mais on ne pensait pas qu’ils étaient si grands! Et qu’ils vivaient en Suisse…
Blague mise à part, c’est la première chose qui vient à l’esprit (dès « Videotapes In Dubai » ou encore « I Counted Them To Die Properly » au début) à l’écoute du formidable premier album de Peter Kernel (nom du groupe, à la base un projet de mise en son des images tournées par l’un de ses membres), « How To Perform A Funeral ». Ce disque, très spontané et semblant tout droit sortit de la discographie rêvée du quatuor New Yorkais, est en tout point conforme aux règles du rock indie qui fait sens, à savoir un rock lettré mais pas pompier, une écriture sobre mais pas chiante, une musique précise mais pleine de surprises. Wt une putain de belle chanson au milieu de tout celà: « Shoot Back », déjà un petit classique d’anti-pop en ce qui me concerne.
Mais surtout, « How To Perform A Funeral » capte quatre jeunes personnes sincères et spontanées (Aris, Barbara,Däwis et Anita) , quatre artistes déjà au top de leur art et qui, malgré leurs excellentes influences, réussissent l’exploit de sublimer le genre le temps d’un disque aussi beau et triste qu’un enterrement. Il fallait que celà soit dit, car ce sont eux qui l’on fait. Magnifique.      
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s