nine inch nails « ghosts I-IV »

 
Libéré de sa maison de disques historique, Trent Reznor revient un an à peine après le revigorant « Year Zero » et quelques mois seulement après le pendant remixes de ce dernier. Cette fois, l’idée est de brouiller les pistes en affirmant sa liberté artistique.
Double album de plages instrumentales, d’abord ambient, ensuite carrément indus avant de se calmer pour repartir à nouveau,et ce tout le long de ces deux heures de musique, ce « halo 26 » réussit l’exploit de dérouter longtemps avant de se révêler à l’auditeur, les tics musicaux de nin perçant au travers des nappes d’ambiances, rappelant l’oeuvre passée à la moulinette de véléités plus descriptives, chaque morceau étant supposé illustrer un lieu bien défini. A ce propos, on conseillera vivement d’aller à la chasse aux images de travail disséminées sur le net et disponibles dans les versions ultra collector de « Ghosts I-IV », la simple version de base étant, je le rappelle, téléchargeable gratuitement.  
Disque à part dans la discographie de nin et, qui plus est, appelé à connaître des suites, « Ghosts I-IV » échappe de par sa nature autre à toute critique musicale pour se laisser apprécier sur le long terme ou même selon l’état d’esprit et le moment de son écoute. Une sorte de disque unique en son genre en somme. Pour l’instant…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s