stendeck « faces »

Issu du mouvement  industriel, le tessinois Alessandro Zampieri, plus connu sous le nom de code Stendeck, s’est fort bien affranchi de ses racines pour créer une musique ambiant cristaline, fascinante et atmosphérique en diable. Un talent et une originalité qui ne se démentent pas sur son deuxième album (après « Can You Hear My Call? » en 2006), parfait exemple de perfection et d’épuration au coeur de l’hiver, thème central de « Faces ».

Les 17 pièces musicales de « Faces » étant sans titre, c’est le frère de Alessandro, Andrea, qui s’est chargé de leur donner un nom à chacune;  il faut avouer qu’il ne s’est pas trop mal débrouillé, car leur longueur individuelle permet à notre propre imaginaire de s’y connecter pour y associer une image, un souvenir, un sentiment ou une vague sensation. C’est immédiatement le cas avec « The Day I Saw You Cry For The First Time », magnifique pièce qui retourne l’âme de sublime manière. Tout comme « Beneath Wonderland’s Decay », cette fois de manière encore plus subtile. Puis c’est au tour de « Like Falling Crystals » de nous achever par ses sonorités dance irrésisitibles.

Il reste encore 14 titres mais « Faces » s’impose déjà comme un joyau.

On citera, par gourmandise, encore quelques titres, tels le prenant « The Woman Who Burnt On Her Bed », « Anywhere Out Of This World » et son final épique, l’intro de piano belle à pleurer sur « A Perfect Place To Say Good-Bye » qui rappelle un peu « Leaving Hope » de Nine Inch Nails, influence de Stendeck comme peuvent l’être des formations telles que Future Sounf Of London, Lycia, Boards Of Canada, Skinny Puppy, Sigur Ros ou encore Converter.

Tout comme le premier finalisé par Mike Wells (Gridlock) à San Francisco, « Faces » sonne parfaitement clair et ne souffre d’aucune faiblesse sonore, c’est pourquoi son écoute au casque est particulièrement recommandée.

Créateur d’un univers dark et lumineux à la fois qui ne semble appartenir qu’à lui, Stendeck s’affirme aujourd’hui comme l’un des plus brillants architectes musicaux qu’il m’aie été donné d’entendre ces dernières années.  A découvrir d’urgence si vous désirez prolonger l’hiver duquel nous allons bientôt sortir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s