beautiful leopard « sometimes it doesn’t work »

 

 

 

Déjà, ce titre dément… « Sometimes It Doesn’Work », ça résume pas mal de trucs et promet beaucoup de ce second album. Et vous savez quoi ? Ca marche, d’entrée. Ce disque, en plus d’être assez beau visuellement, est une formidable machine à tomber dans l’escalier, une usine à spleen ouverte jour et nuit, histoire de nous faire tenir le coup jusqu’aux prochains concerts de cette formation gazeuse et parfois jazzy qui semble ranimer les fantômes de Kat Onoma et Pavement tout en convoquant les grands frères de Sonic Youth et Sparklehorse. Le rock Suisse entre dans son âge d’or et c’est d’autant plus navrant que personne ne semble s’en rendre compte. Mais il restera les disques, dont ce joyau noir qui tache comme le charbon. 

 

 

 

 

 

 

www.beautiful-leopard.com

 

www.myspace.com/beautifulleopa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s