SWEENEY TODD DE TIM BURTON

Ce drame musical (oui c’est chanté du début à la fin!) se déroule dans le Londres du 19e siècle, enfin version Tim Burton, soit un Londres gothique à souhait. Sweeney Todd (joué par Johnny Depp, magistral, certes, mais plus que d’habitude) est un barbier virtuose de retour de 15 ans de prison, il a perdu sa femme et sa fille qui ont été enlevées par le tout puissant juge Turpin (Allan Rickman, toujours la classe ultime, l’un des meilleurs seconds rôles du cinéma américain) celui là même qui l’a fait emprisonner. Il retrouve madame Lovett (Helena Bonham Carter, tout droite sortie du dernier Harry Potter et diablement bandante), une cuisinière qui fabrique des tartes infectes, les pires de Londres! Secrètement amoureuse de lui, elle a entretenu l’échoppe du barbier durant son absence. Ensemble ils ouvrent un commerce des plus macabres : Il tranche la gorge de ses clients (seulement ceux qui viennent seuls) et elle accommode leurs corps dans ses tartes tandis que Sweeney Todd organise sa vengeance, espérant le moment où le juge franchira l’entrée de son salon pour le tuer. Mais tout ne va pas se passer aussi simplement…

Adapté d’une comédie musicale célèbre, ce qui explique l’absence de Danny Elfman, ce film a été salué unanimement comme le grand retour aux affaires de Tim Burton après quelques ratés cinématographiques (un film de commande: Planet Of The Apes, un film tout public: Big Fish, un film pour gamins: Charlie & The Chocolate Factory). On ne peut que tomber d’accord avec ce jugement tant le Tim s’est lâché sur le gore et l’évocation des grandes heures de la Hammer et Universal, véritables usines de l’horreur en leurs temps.

Seul bémol, certaines chansons bien pourries comme l’horrible « Johana », thème d’amour chanté à maintes reprises par le jeune compagnon de traversée de Sweeney Todd, un bellâtre irritant et fou d’amour pour la très désirable fille de Todd, devenu la pupille intouchable du juge. Ce dernier d’ailleurs, accompagné de Todd dans le salon, donnant la deuxième prestation insupportable du film, et ce par deux fois! Ce sont  bien les seules choses impossibles à supporter dans ce film, les autres performances (Helena Bonham Carter en tête) étant vraiment top et pouvant s’écouter avec plaisir

Au final, cette étrange comédie musicale s’avère une expérience unique dans la vie d’un(e) cinéphile. Mais aurez-vous le courage d’aller jusqu’au bout?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s