perrine et les garçons & the raveonettes, live aux docks

 
 
Après avoir fait le tour de Lausanne pour voir trois personnes (Sharin Foo pour l’interview, mon ami Steph pour lui payer mon ordi portable et Agata pour récupérer mes cds et la prendre avec moi au concert), je me retrouve à nouveau aux docks… super en avance!!!
Bon, on va boire en attendant. Au moins on ne ratera pas la première partie, à savoir Perrine et les Garçons, jeune groupe de rock’n’roll formé en 2006 pour remplacer les Rolling Stones, rien que ça! J’adore cette ville.
Arrive enfin le moment de leur performance et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça fait plaisir, plus à attendre qu’à voir malheureusement, le groupe souffrant d’un manque de présence confinant à la timidité, à commencer par Perrine, cachée au fond de la scène alors qu’elle fait tout le travail avec sa guitare, plutôt bien d’ailleurs. Un bassiste sapé comme celui de Dr. Feelgood mais statique. Et le chanteur… en place mais manquant vraiment de folie derrière son évidente sympathie et ses faux airs de John Spencer.
Les chansons se ressemble un peu toutes mais c’est bien du rock’n’roll nerveux comme le pratique les groupes de Paris en ce moment. De « Don’t Look Ahead » à  « Love On The Phone » en passant par  d’autres titres de leur toute jeune carrière à une étonnante surprise, une reprise obscure de Serge Gainsbourg totalement transformée, le groupe se révèle plein de surprise et finit sa prestation de haute façon, laissant le public survolté et conquis. Bien joué.
Et Agata qui n’arrête plus de me dire que c’était bien, vu que je semble tirer une tronche de personne blasée.
« Mais oui c’était vraiment pas mal… T’es contente?! »
Minimisant le temps de changement de la scène, nous sortons boire un café en face de la salle et ratons le début du concert de Sharin Foo et Sune rose Wagner, les accords de « ThaT Great Love Sound » nous accueillant tandis que nous nous hatons pour regagner les premiers rangs et voir nos héros. Je constate au passage que la salle est à moitié remplie, ce qui m’étonne un peu, mais vu l’état de la musique actuellement et les goûts horribles des gens, je ne peut que laisser échapper un soupir de résignation.
Agata est conquise par le groupe, ce qui me ravit vu que je n’ai eu le temps que de lui montrer deux clips du groupe avant de la tirer avec moi, mais elle semble adorer ce qu’elle voit et entend, n’hésitant pas à me faire remarquer la grande beauté de la bassiste qui se tient devant nous sur ses hauts talons et son look de secrétaire de luxe ultra sexy.
Puisant dans ses deux albums, le duo, accompagné d’un percusionniste, n’oublie pas de défendre son nouvel opus à venir, nous gratifiant de titres hantés tels « Lust », « With My Eyes Closed », « Blush », ainsi que « Black Satin » et le très prometteur « Hallucinations ». Ces nouveaux morceaux sont toujours aussi ancrés dans l’Amérique des sixties et le charme vénéneux qui s’en dégage est fascinant, les voix mêlées du duo danois y étant pour beaucoup.
Occultant des titres majeurs comme « Twilight », à moins vraiment qu’on l’ai raté en début de concert, le duo nous offre néanmoins une version parfaite de « Love In A Trashcan », à l’évidence leur titre le plus connu. Impossible de me souvenir si ils ont joué « Chain Gang Of Love » mais vu la durée du concert, à peine plus d’une heure, je crois bien que non.
Le groupe revient pour un seul et unique rappel puis je vois Sharin descendre de scène pour se rendre seule au stand merchandising, attirant une meute de garçons à sa suite. Marrant.
La durée du show nous fait nous demander combien de titres nous avons raté lors de nos vingt minutes d’absence mais on ne le saura probablement jamais. Allez, vivement le nouvel album pour nous tenir chaud cet hiver!
Publicités

Une réflexion sur “perrine et les garçons & the raveonettes, live aux docks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s