SUB POP

 

 Résultat de recherche d'images pour "sub pop"


 
 

 

Tout commence à Seattle, nous sommes en 1986 quand Bruce Pavitt et Jonathan Poneman, férus de rock alternatif, décident de rejoindre le rang des indépendants en créant leur propre label : Sub Pop Records.

Sub Pop devient énorme dans les années 90 pour avoir signé Nirvana, Soundgarden, Mudoney et bien d’autres de la scène locale. On leur doit la popularisation du mouvement grunge durant les années 1991-1994. Sub Pop, aujourd’hui en partenariat avec Warner Music (qui possède 49% du label) continue à découvrir des groupes et obtient même de fameux succès à son humble niveau dans les années 2000 avec The Shins (disqued’or) ou encore The Postal Service (disque d’or), formations indie pop diablement séduisantes.

C’est Bruce Pavitt qui, en 1979, crée le fanzine Subterranean Pop dans sa ville d’Olympia, vite rebaptisé Sub Pop. Inspiré par la démarche du fanzine Fast Forward, Pavitt inclut une cassette audio dans son zine, regroupant des formations inconnues. Sub Pop durera neuf numéros dont trois avec la fameuse cassette (5, 7 et 9). Après cette première tentative, Sub Pop deviendra une cassette à part entière dont l’artwork sera confié à deux auteurs de comics aujourd’hui connus dans le monde entier. Le premier est Charles Burns, le créateur de Black Hole (des adolescents sont victimes d’un sida alternatif qui modifie leur morphologie, le tout dans un univers à la David Lynch en noir et blanc), le second est Peter Bagge, créateur de Hate! (les aventures rock n’roll un peu misérables et très drôles de Buddy, vendeur de comics à Seattle). Mais le travail demande beaucoup trop d’efforts et Sub Pop mue à nouveau pour devenir une colonne dans le journal de Seattle The Rocket.

En 1986, Pavitt s’installe enfin à Seattle. La fameuse compilation Sub Pop 100 sort la même année, même si Sub Pop n’est pas encore un label avec des groupes, (c’est Green River qui ouvrira le bal dès 1987 avec le EP Dry As A Bone). Un peu plus tard c’est Kim Thayil, le guitariste de Soundgarden, qui lui présente Jonathan Poneman. Le contact passe tout de suite entre eux et l’idée de créer un label ne tarde pas. Très vite, ils créent The Sub Pop Singles Club, une souscription mensuelle qui permet aux fans de recevoir des singles à tirage limité (souvent en vinyl coloré) des groupes locaux. Ce système génialement simple permet au label de s’implanter durablement dans la scène locale et de devenir synonyme du son de Seattle pour bon nombre de fans à travers le monde. Les premiers à sortir un single de cette façon seront Nirvana avec ‘Love Buzz/Big Cheese’ en 1988. Ensuite, il y aura d’autres grandes sorties historiques telles le single de Mudhoney, ‘Touch Me I’m Sick’. The Singles Club durera jusqu’en 1993 avant d’être relancé en 1998 pour s’arrêter à nouveau en 2002. Inutile de préciser qu’aujourd’hui certains de ces singles valent une fortune.

Sub Pop créera même à quelques mètres de ses quartiers un petit magasin de disques ironiquement appelé Sub Pop Mega Mart,vendant ses disques et le merchandising officiel de ses groupes adorés ainsi que ceux seulement distribués. On y trouve quelques raretés, mais leur prix excessif en rebutera plus d’un.

Mais le véritable coup de maître de Sub Pop demeure la signature en 1988 du groupe Nirvana. ‘Bleach’ (enregistré pour 600 dollars) sortira en 1989 et sera le seul album platinium du label, Nirvana partant signer chez Geffen en 1991, Sub Pop étant incapable par sa faible structure de diffuser ‘Nevermind’ convenablement dans le monde. La suite est connue. Le divorce se fera par l’intermédiaire du single ‘Sliver’ en 1990.

Connu pour ses compilations, Sub pop continuera d’en sortir régulièrement durant les années 90. Il existe aussi quelques DVDs savoureux tels que Sub Pop Video Network Vol. 1 en 2003 et Acquired Taste en 2006.

En 1996, Bruce Pavitt abandonne le label pour se consacrer à sa famille.

En 2006, Sub Pop Records devient le premier label de disques certifié vert à 100%, compensant ses moyens de fonctionnement et la fabrication de ses disques en produisant assez d’énergie renouvelable.

www.subpop.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s