THE DRESDEN DOLLS  »LIVE AT THE ROUNDHOUSE, LONDON »

Le duo bostonnais The Dresden Dolls promet beaucoup de surprises dans son nouveau DVD enregistré au Roundhouse de Londres les 3 et 4 novembre 2006. Une combinaison de punk et de musique de cabaret comme eux seuls semblent savoir le faire aujourd’hui.

Les Dresden Dolls , formés en 2001, ont réussi à se former un bastion de fans qui sont disposés à les suivre dans tous leurs délires, même les plus fous. Leurs chansons, écrites et chantées par Amanda Palmer, sont du punk cabaret inspiré par la musique de Kurt Weil, des Swans et de l’esthétique  européene des années trente, un mélange des plus détonnants qui a conquis le monde des artistes, les fans de rock et même la communauté gothique internationale.

Jouer au mythique Roundhouse London Theater semblait tomber sous le sens pour le duo. Très couru pendant les années 60, l’endroit a accueilli David Bowie, Jimmy Hendrix, Led Zeppelin, The Doors et Kraftwerk  entre autres. Une occasion qu’il fallait absolument saisir. L’espace occupé par les Dresden Dolls est pratiquement infini. Leurs habits et maquillages, entre punk et gothique, se fondent parfaitement au style music-hall des vieux cabarets allemands des années 30. Pendant leur prestation, une multitude d’artistes des quatre coins de la planète déambulent sur scène, dont des danseurs et des acrobates, pour la plupart membres de « The Brigade », le fan club exponentiel du groupe.

Cette spectaculaire façon d’en mettre plein la vue ne se fait jamais au détriment de la musique. Les 17 chansons jouées sont immédiatement accrocheuses et les paroles simples hantent rapidement les esprits. Pendant que Brian Viglione se démène à la batterie, Amanda Palmer joue des nappes de piano en entamant avec énergie des chants torturés. Si les numéros musicaux finissent un peu par se ressembler, les artistes de Montréal, de l’Australie, de New York et de Los Angeles surprennent .

L’image est une notion particulièrement importante du spectacle. Le duo joue la tendance punk léchée qui manque peut-être d’authenticité, mais certainement pas de style. La caméra sait se calmer pour mettre l’emphase sur des situations plus délicates. Les éclairages distincts vont du rouge au bleu en offrant bien entendu toute la latitude au noir.

Les différentes pistes audio ne laissent aucun détail de côté. Les instruments ressortent sans problème, tout comme la voix de la chanteuse. Les applaudissements ne tardent pas à envahir les différentes enceintes, surtout que le diptyque laisse souvent chanter le public seul. Des quelconques sous-titres lorsque les membres prennent la parole auraient toutefois été les bienvenus. idem dans les bonus en coulisse de ce qui a dù être deux soirées passionnantes et problématiques à mettre en place.

Un livret de 16 pages explique la particularité du lieu, les réactions de Palmer et la façon dont elle a découvert les artistes présents, passionnant pour de futures découvertes sur internet des artistes cités, certaines adresses étant anotées dans ce sens.

Les bonus sont peu nombreux. Il y a tout d’abord deux extraits supplémentaires (Missed Me et Delilah) qui n’ont pu figurer sur le présent montage. Il y a également un documentaire sur le tournage et des entrevues qui totalisent environ 26 minutes, Palmer discutant du projet ambitieux et de la réaction du public. Les gens invités font part de leurs commentaires et il y a toujours de la musique en arrière-plan. Malgré toutes les bonnes intentions, les informations reprennent essentiellement les mots du livret et on se sent frustré de ne pas en voir plus (ah, le fabuleux docu du premeir dvd « In Paradise »…)

« The Dresden Dolls: Live at the Roundhouse London » est une longue fête où la danse et la musique font bon ménage. Sur des airs simples qui sont toujours très efficaces, de magnifiques artistes offrent un spectacle exemplaire. Une façon pertinente de mettre un peu de piquant dans nos vies rêvées.

Vivement le troisième album studio et la tournée qui suivra!

Publicités

Une réflexion sur “THE DRESDEN DOLLS  »LIVE AT THE ROUNDHOUSE, LONDON »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s