Velvet Revolver  »Libertad »

 
 
 
A l’époque du premier album, tout le monde s’était réjouit de ce faux retour des membres de Guns N’Roses acoquinés avec le toxic ex-chanteur des Stone Temple Pilots, le tristement célèbre Scott Weiland. Le disque sonnait bien, les singles claquaient au vent et l’Amérique retrouvait ses héros oubliés.
Mais il s’agissait quand même d’une réunion de stars. Encore un super-groupe qui n’allait pas durer…
Autant dire que ce second opus a dû faire perdre des paris à pas mal de monde ces dernières semaines. Mais ce n’est pas la nouvelle la plus importante. Non, la vraie et bonne nouvelle, c’est que « Libertad » est tout aussi excellent que le fondateur « Contraband » (quel nom de merde…) et propose de grands moments de rock n’roll (« Let It Roll », »Get Out The Door », »For A Brother »,etc.) Slash et Duff donnant de leur personne, tandis que Scott Weiland, complètement tripant du début à la fin, se la joue rockstar ultime du monde. Un rôle qui lui va bien comme sa dégaine de Clint Eastwood de western dans le clip de « She Builds Quick Machines » où nos héros s’en vont sauver au Mexique un ange tombé entre les mains d’une sale bande de criminels… tout un programme!
A noter que la première édition de l’album comporte un dvd gratuit avec un reportage de tournée avec interviews du groupe, le tout agrémenté de quelques titres live. une bonne raison de ne pas le télécharger. En attendant de les voir en live pour de vrai.
 
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s