sean lennon, live aux docks de lausanne

 

Difficile de parler d’un concert trois semaines plus tard, mais je vais essayer quand même car c’était vraiment très cool.

Tout a commencé en début de soirée. J’avais rendez-vous avec Sandra, la copine d’Olivier qui bosse aux Docks et nous devions nous rendre ensemble à la salle. Elle m’accueille avec des bières à la main et nous partons ainsi en direction de la fameuse salle qui fait couler tant d’encre ces derniers mois.
Arrivés là-bas, on se rend compte que ce n’est pas encore ouvert. Sandran traîne un peu autour du tour bus dans l’espoir d’appercevoir Sean Lennon, mais en vain, nous n’auront droit qu’à un type avec un châpeau que nous reconnaitrons arbitrairement et immédiatement en tant que bassiste, la suite nous donnant raison. Bon, on va boire un verre dans un bar juste devant.

Plus tard, enfin réunis tous les trois, nous assistons à l’arrivée du groupe sur scène. Sean est habillé en costard cravate avec un chapeau qui lui donne un look très britanique. Il ne cessera de nous parler dans un français pas si mauvais que ça entre les chansons, égrennant les perles pop de « Friendly Fire », son dernier opus, dont la sublime « Dead Meat » qui lui vaudra une ovation délirante. On est frappés par la justesse de sa voix et la qualité de l’ensemble, la coordination avec son groupe qui semble totale, comme si on avait affaire à un vieux groupe bien rodé. Il me semble reconnaître quelques titres de « Into the Sun », son premier album de 1999, mais je n’en suis pas certain.

Avec une certaine désinvolture, on rate volontairement quelques chansons, dont la fin du concert, pour aller fumer des clopes au bar, la salle étant interdite pour cet exercice durant le concert, à la grande surprise du principal intéressé qui s’en étonnera vivement sur scène, nous repprochant presque de ne pas allumer quelques cigarettes pour l’ambiance du concert. On apprendra le fin mot de l’histoire bien plus tard, en voyant passet son manager devant nous pour compter la thune du merchandising et remarquant nos tiges allumées dire d’un ton pince sans-rire. « Cet endroit n’est pas supposé être non fumeur?!! »

Sale fils de pute…

Fais gaffe, Sean, ce mec va t’entuber sur le long terme! Il ne te dit déjà pas toute la vérité, alors imagine pour le reste… Sinon, un super concert, vraiment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s