COURTNEY LOVE  »AMERICA’S SWEETHEART »

Les dernières années n’ont pas été géniales pour Courtney Love. Un premier album solo passé presque inaperçu, autant par la presse spécialisée que les médias; des cures de désintox à répétition, des coups et des injures ici et là, sans compte la perte provisoire de la garde de sa fille. D’autres ne s’en seraient pas remises.
Mais c’était sans compter sur la force intérieure de la blonde, ainsi que sur le soutien indéfectible de Linda Perry, auteur et productrice de son nouvel album et qui lui a botté le cul pour la remettre en selle et écrire des putains de nouvelles chansons.
90 jours à écrire des chansons en désintox et un titre d’album provisoire qui en dit long: « How Dirty Girls Get Clean », le tout prévu pour la fin de l’hiver…
On retrouve à nouveau Billy Corgan, cette fois non pas à la production mais à la guitare et à la composition de quelques titres, preuve que le projet est une entreprise solide et que les aspirations country de Courtney ont été durcies pour revenir au rock qui la caractérise si bien. Les premières écoutes comparent la chose à du Bob Dylan, rien que ça, ce qui promet des chansons d’un certain niveau, entre drame et douleur, le tout mixé au parcours d’une femme qui n’a jamais été aussi proche de s’en sortir et qui pourrait bien encore tout faire péter, une dernière fois, avant de tirer sa révérence.

Publicités

2 réflexions sur “COURTNEY LOVE  »AMERICA’S SWEETHEART »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s