PLACEBO


Le groupe pop rock alternatif Placebo émerge à Londres en Angleterre. Il signe en 1996 son 1er album éponyme (d’où sont tirés les singles « Nancy Boy », « 36 Degrees », Teenage Angst » et « Bruise Pristine » après avoir tourné avec les Sex Pistols sur leur tournée de reformation et Weezer. Composé de Brian Molko (chant, guitare), Stefan Olsdal (basse) et l’éphémère batteur Robert Schultzberg (ce dernier sera définitivement remplacé par Steve Hewit dès l’album suivant), le groupe rentre dans les charts grâce au single « Nancy Boy ».

En plus de jouer avec lui sur sa tournée européenne, Placebo est présent lors du cinquantième anniversaire de David Bowie. 1998 voit la sortie de leur chef d’œuvre: « Without You I’m Nothing » dont des titres, tels « Pure Morning » ou le fabuleux titre éponyme (réenregistré avec le Thin White Duke) en feront l’un des groupes les plus emblématiques de la jeune génération au même titre que Muse ou Radiohead.

Suivent « Black Market Music » en 2000, album surproduit mais néanmoins gorgé de tubes (« Special K », « Taste In Men »); puis Sleeping with Ghosts en 2003, qui signale le retour des guitares et des titres qui tuent (« Protect Me from What I Want », »Plasticine »); et enfin « Meds » cette année, dont le classique « A Song To Say Goodbye » résonnera comme un hymne immortel, bientôt suivit d' »Infrared », puis du titre éponyme, qui voit WW des Kills prêter sa voix le temps du refrain.

Embarqué dans une nouvelle tournée mondiale, et après avoir joué au Live8 devant un milliard de téléspectateurs, le groupe traverse pourtant une période live un peu creuse au niveau performance, ses prestations soufrant d’un certain détachement dont même les fans les plus irréductibles se sont inquiétés.

Si le dernier album semble joué sans conviction, tout comme les tubes, il n’y a guère que sur le titre joué en rappel « Twenty Years » (tiré du best of – « One More With Feelings » – sortit il y a deux ans) que le groupe retrouve sa flamme originelle, crucifiant l’audience durant plus de dix minutes absolument phénoménales. Un passage à vide que l’on espère bientôt à son terme.

http://www.placeboworld.co.uk/

Advertisements

Une réflexion sur “PLACEBO

  1. Beau blog 😉
    Je suis pas trop fan de Placebo et Indochine mais je vais les voir au Paléo… y z’étaient dans le programme alors voilà…on éspère que ça sera bien. On m’a dit que le show du Grienfield la semaine dernière était vraiment bien.
    j’aime bien, on découvre pleins de trucs ici… Même si c’est pas mon domaine, c’est intéressant… Et je tombe toujours
    sur des suisses… amusant..
    bref welcome to you in my space if you want….
     

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s