dirty pretty things « waterloo to anywhere »

The Libertines définitivement morts et enterrés, ses membres font ce qu’il est naturellement impossible de faire dans le rock, à quelques exceptions près, ils repartent de plus belle pour de nouvelles aventures.
Si The Baby Shambles ont tiré la première salve, aujourd’hui c’est plutôt à la une des tabloïds que Pete Doherty donne de ses nouvelles, enterrant chaque jour un album bancal par des prestations live désastreuses et des frasques de people défoncé qu’on redoute à chaque fois êtres les dernières, tant l’enfant terrible du rock anglais semble partit pour un voyage sans retour pour l’enfer.
Pendant ce temps, Carl Barât, ex co-pilote de fortune du désastre cité plus haut, redonne un brin d’espoir à l’entreprise en convoquant ce qui reste de son groupe défunt pour une mise à plat qui devrait une bonne fois pour toutes remettre les pendules à l’heure. Il est donc question d’honneur punk, de loyauté et d’une certaine idée du rock que l’on avait finit par oublier dans l’affaire. Compos nerveuses, textes tranchants, pas de doute, cet album innespéré,  à la pochette déjà historique, règle des comptes, et pas forcément avec qui l’on croit, l’ami Barât semblant porter sur ses épaules toutes les afflictions du monde ainsi que tous les reproches que l’on pouvait faire aux Libertines. D’un romantisme fou, « Waterloo To Anywhere » évite la dépression par un travail d’auto-mutilation étrangement jouissif, comme s’il fallait encore souffrir une dernière fois pour se sortir de toute cette merde, de ces deux dernières années de doutes, de frustrations et de fin de cycle.
Au final, des titres qui ne trichent pas, « You Fucking Love It », « Gin & Milk » ou encore « Bang Bang You’re Dead » et un panorama assez virtuose de tout ce qu’un honnête groupe de rock anglais peut proposer en 2006. Comme on dit dans la profession, on en espérait pas tant, mais on en attendait pas moins. Peut-être déjà le disque de l’année.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s