CINEMA STRANGE

Être hybride né des cendres de Sex Gang Children, Specimen et Southern Death Cult (les actuels Cult toujours en activités), Cinema Strange existe depuis 1994. Ce groupe évolue aux USA, malgré un site en allemand (à l’époque) très trompeur.

Deux albums sont sortis à ce jour : un premier album éponyme (en 2000) qui a des sonorités qu’on pensait disparues car supplantées par l’eletro dans le cœur des corbeaux : entre Batcave anglaise et Death-rock américain.

Le second opus,  » The Astonished Eyes of Evening » (2001), explore des sentiers plus romantiques et sombres, quelque part entre Virgin prunes, les Christian Death (au temps de Rozz Williams, pas l’horrible gang hard-rock de Valor), mais aussi les ballades de Sopor Aeternus et Diamanda Gallas.

Ces diverses références, plutôt pointues, font que la plupart des puristes les voient comme des opportunistes passéistes, profitant d’un revival bat dans la scène gothique.

A cela, nous nous devons de répondre: Que nenni !

Depuis la sortie de ces albums, nous avons le sourire béat scotché jusqu’aux oreilles et la galette tourne en boucle sur les platines. Les classiques s’enchaînent (« Aboriginal Anema », « Nightfalls », « Greensward grey », « Catacomb Kitten ») et on en redemande encore. Les partitions de basse sont jouissives, les guitares entraînantes et la voix rappelant parfois celle, hypnotisante, d’Anna Varney (Sopor Aeternus).

 

http://cinemastrange.net/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s